Démocratie & Socialisme
Navigation
Accueil   Social 

Sarkozy-Fillon suppriment 22 700 emplois pour les jeunes !

jeudi 2 août 2007 par Gérard Filoche

 

Ils présentent cela dans les médias comme « moins pire que prévu ». Le non remplacement d’un fonctionnaire sur deux partant en retraite, aurait pu faire 40 000 postes en moins ! Finalement ils n’en supprimeront que 22 700 dont 10 000 dans l’éducation.

C’est le choix du chômage que fait le gouvernement. On pouvait sortir du « tunnel » du chômage de masse avec la fin d’activité des « baby-boomers » de l’après-guerre. Dans les années qui courent, c’était plusieurs centaines de milliers de vrais postes en Cdi, à statut, qui s’ouvraient pour les jeunes qui attendant, si nombreux au chômage. Cela faisait des places aux concours, des places dans aussi dans le privé. On restaurerait l’équilibre des caisses de protection sociale sans imposer des “péages” aux malades.

Mais non, ce n’est pas ce qu’ils veulent dans leur économie administrée pour le compte du Medef. Car partout ailleurs, ils font suivent l’exemple de Sarkozy Fillon. France Télécom supprime 17 000 postes, EDF supprime 6000 postes, ils vont supprimer au Crédit Lyonnais, dans les banques en général, à la Sncf, ils n’osent pas tant que cela résiste encore… Sarkozy Fillon sont des licencieurs à plus grande échelle, des fournisseurs de listes d’attente à l’Anpe (dont ils truquent les chiffres, car contrairement à ce que titre éhontément Le Monde du 1er août, le chômage est de 4 millions de personnes).

Ils veulent maintenir le chômage de masse, faire pression sur les salaires, faire travailler plus, en les payant moins, ceux qui ont déjà un boulot, faire accepter la précarité (comme celle du Cne pourtant actuellement contesté devant tous les tribunaux). Là où notre pays a tant besoin de service public, où il manque de fonctionnaires partout, dans les hôpitaux, les écoles, les postes, les transports, les soins aux personnes, les équipements, les services de contrôle, ils vont en supprimer pour honorer les 15 milliards d’euros qu’ils viennent de donner en cadeau fiscalement aux plus riches de ce pays.

Nous avons tous besoin de davantage de fonctionnaires : les fonctionnaires cela ne « coûte pas », c’est un investissement, qui rapporte à la nation, qui fait vivre tous les services dont a besoin le pays, et dont ont besoin les entreprises. Nous avons besoin d’emplois pour relancer l’économie, redistribuer les richesses. Pas de chômeurs en plus.

Gérard Filoche, le 1er août

Loading
Abonnez-vous à la revue "Démocratie & Socialisme"
Abonnez-vous à la lettre de D&S par courriel
Rejoindre le groupe des amis de  D&S sur lacoopol.fr
Au boulot ! La chronique de Gérard Filoche dans l'Humanité Dimanche