Démocratie & Socialisme
Navigation
Accueil   Social 

Communiqué no 3 en défense des 35 heures et des salaires

10 % ou 25 % ?

Comment MM Fillon et Sarkozy ont bloqué les salaires de 5 millions de salariés depuis 2005 et veulent les re-baisser à nouveau

mardi 10 juin 2008 par Gérard Filoche

 
La gauche avait prévu en 2002 que les heures supplémentaires, dans les entreprises de moins de 20 salariés, ne seraient majorées provisoirement que de 10 % jusqu’au 1er janvier 2005 et qu’ensuite elles seraient toutes à 25 % dés la 36e heure de travail hebdomadaire.

Ce sont MM. Raffarin, Fillon et Sarkozy qui ont bloqué l’augmentation de salaire ainsi prévue le 1er janvier 2005 pour ceux auxquels l’employeur faisait faire des heures supplémentaires.

Dans les entreprises de moins de 20, il y a 5 millions de salariés : ceux-ci ont donc, lorsqu’ils travaillaient plus, perdu substantiellement du salaire entre le 1er janvier 2005 et le 1er octobre 2007 où MM Fillon et Sarkozy ont rétabli ce que la gauche avait prévu comme augmentation des majorations d’heures supp’. Mettons un salarié au Smic, qui aurait fait 180 h supp par an (le contingent annuel non soumis à autorisation) en 2005, 2006, et 2007, il aurait gagné environ 1260 euros nets de plus en ces trois années : si cela n’a pas été le cas, c’est la résultante des lois Fillon qui ont différé de trois ans le taux de majoration que la gauche avait voté et fixé.

Concrètement 5 millions de salariés ont été privés de 2005 à 2007 de gagner ce qu’il était prévu qu’ils gagnent d’après la loi de la gauche. Toute la campagne de M. Sarkozy étant axée sur « travailler plus » et les heures supplémentaires majorées, ils ne pouvaient faire autrement que de cesser ce blocage du salaire et de rétablir les 25 % de majoration pour tous les salariés dans toutes les entreprises qui travaillent au delà de 35 h.

Mais voilà que nos hypocrites, menteurs, faussement partisans de la « hausse du pouvoir d’achat », veulent en revenir sur cette petite majoration affectée à ceux qui « travaillent plus » et la ramener à 10 % voire 0 %... pour tous les salariés dans toutes les entreprises soit 16 millions de salariés concernables.

Ils se moquent vraiment des travailleurs, ils comptent sur des médias qui n’expliqueront pas ces manœuvres, ces reculs, ces mensonges. Mais la vérité se fera jour et un mouvement d’ensemble sur les salaires se dessine : tous les travailleurs sont concernés, 10 euros de l’heure, le Smic à 1500 euros, 200 euros d’augmentation pour tous, partagez les richesses, augmentez les salaires, cela fera aussi de l’argent dans les caisses de la Sécu et des retraites.

Gérard Filoche, lundi 9 juin 2008

Loading
Abonnez-vous à la revue "Démocratie & Socialisme"
Abonnez-vous à la lettre de D&S par courriel
Rejoindre le groupe des amis de  D&S sur lacoopol.fr
Au boulot ! La chronique de Gérard Filoche dans l'Humanité Dimanche