Démocratie & Socialisme
Navigation

Avec le nouveau krach Bernard Madoff, le système tant aimé par Sarkzoy s’effondre encore davantage

lundi 15 décembre 2008 par Gérard Filoche

 
Est-ce que les 50 milliards de dollars d’escroquerie de Madoff ex patron du Nasdaq sont à la marge du système ? Non, c’est tout le système Sarkozy qui est en cause !

C’est le cœur du système capitaliste qui est en jeu. Le système tant aimé par Nicolas Sarkozy qui a tant prôné la déréglementation boursière, les prêts hypothécaires, les subprimes, la main invisible du marché, les cadeaux-aux-riches-qui-font-avancer-l’économie, les fonds de pension dans lesquels il veut faire disparaître nos retraites…etc.

Avec le nouveau krach Bernard Madoff, BNP Paribas y perd 350 millions d’euros, Natixis 250 millions, la banque d’Espagne 4,5 milliards, la japonaise Nomura et trois fonds de pension géants (Fairfield Greenwich Group, Tremont Capital Management, Maxam Capital Management) tout autant…

On ne compte plus ce que les amis sarkozystes du Fouquet’s qui ont fait de plus en plus d’argent en exploitant de plus en plus les salariés, ont spéculé, gagné et perdu, regagné et re-spéculé… Nicolas Sarkozy ne cesse pourtant de leur redonner des milliards et des milliards, il a inventé soudain des centaines de milliards qu’il refusait de donner à nos hôpitaux, nos écoles, nos banlieues, nos salaires, nos services public en prétextant, le menteur, que « les caisses étaient vides ».

Et les Bouygues, Dassault, Lagardère, Pinault, tous les amis de Sarkozy, encaissent et continuent à alimenter le même système pourri que leur petit maître de l’Elysée protège et prolonge… Elu par 53 % des Français Sarkozy dirige pour 2 % de privilégiés, ses amis banquiers et banqueroutiers !

Les 378 000 millionnaires en euros français qui placent chez Lehmann Brothers et Madoff Investment Securities, ces rapaces détruisent nos usines, licencient, et Nicolas Sarkozy leur a donné un « bouclier fiscal » et le député UMP Marini propose de déduire leurs pertes de leurs impôts ! Le CAC 40 gagnera pourtant autant d’argent cette année, plus de 100 milliards d’euros de bénéfice, cinq fois plus qu’il y a 5 ans. Les 500 premières familles en France ont gagné 80 milliards d’euros de plus l’an passé que l’année d’avant.

Et Sarkozy veut nous faire payer LA crise à NOUS !

Sarkozy supprime 65 000 postes de professeurs en 4 ans au détriment de nos jeunes et l’école publique républicaine. Sarkozy vend EDF à des actionnaires qui augmentent le prix du gaz et spéculent sur notre dos. Sarkozy bloque le Smic alors qu’il y a 7 millions de travailleurs pauvres. Sarkozy veut nous forcer à travailler le dimanche et jusqu’à 70 ans, pour toute réponse, en prétendant que c’est sur la base du volontariat, alors que chacun sait pertinemment que le volontariat n’existe pas en droit du travail !

Les 26 milliards du plan de « relance » inventé en dernier lieu par Nicolas Sarkozy ne vont pas au bon endroit : seule la hausse immédiate et massive des salaires permettra la relance de l’économie.

Faites confiance aux salariés, pas aux banquiers ! Les salariés, 93 % de la population active, doivent recevoir en urgence, un Smic à 1600 euros, 200 euros de hausse immédiate pour toutes et tous, ils consommeront et l’économie se relancera plus sûrement que par les escrocs qui dirigent les banques, les spéculateurs rapaces, et les actionnaires avides…

Redistribuez immédiatement les richesses par les salaires : la consommation et la protection sociale s’en trouveront aussi vite renforcées !

Contrôle immédiat des licenciements, suspension de tous les licenciements boursiers, abusifs !

Dehors Sarkozy, son système amène le malheur, et ses mensonges sont trop gros : l’homme qui allait « chercher la croissance avec les dents », l’incroyable « président du pouvoir d’achat », l’homme du pseudo « gagner plus travailler plus » qui produit des centaines de milliers de chômeurs et de miséreux… Démission Sarkozy : tout ce qu’il fait est nuisible et fait courir notre pays à sa perte !

Unité de toute la gauche pour une alternative de transformation sociale profonde !

Gérard Filoche, lundi 15 décembre 2008, D&S

Loading
Abonnez-vous à la revue "Démocratie & Socialisme"
Abonnez-vous à la lettre de D&S par courriel
Rejoindre le groupe des amis de  D&S sur lacoopol.fr
Au boulot ! La chronique de Gérard Filoche dans l'Humanité Dimanche