Démocratie & Socialisme
Navigation

Jean-Luc Mélenchon franchit un Rubicon

mercredi 9 septembre 2009 par Gérard Filoche

 
En quatre phrases, Jean-Luc Mélenchon franchit un Rubicon, un petit, mais c’était mieux quand il était avec nous pour l’unité de toute la gauche .

Un petit Rubicon mais un Rubicon quand même, il s’est rapproché du NPA et s’est éloigné de l’unité de la gauche. Comme on va le voir, c’est un parcours logique, classique, presque couru d’avance, même s’il est évidemment regrettable. Voilà les quatre phrases :

1° ) « Le Ps roule vers le Modem comme la rivière va vers la mer » « le PS n’a pas sa place dans le Front de Gauche » ;

3°) Il regrette que le PCF ait accepté le débat dans un comité permanent avec le PS ;

4°) Il faut « assumer la compétition entre deux lignes à gauche » ;

5°) Il propose un accord NPA-PCF-PG sur « paquet de 3 élections sur 3 ans ».

En matière de stratégie, ce glissement net, entraîne le PG sur le terrain du NPA :

1°) Le PS dérive inéluctablement, pas d’alliance avec lui, ni même de recherche d’alliance ;

2°) Le PCF doit choisir, entre une alliance d’unité de la gauche comme hier, faillie d’avance et une alliance de la gauche de la gauche indépendante du PS ;

3°) Il y a deux gauches, la lutte entre les deux est engagée, et la priorité est que la gauche de la gauche l’emporte d’abord ;

4°) Tout accord de la gauche de la gauche ne doit pas être ponctuel, élection après élection, mais un front durable qui s’engage des régionales à la présidentielle et aux législatives.

Il s’agit des quatre arguments qui étaient utilisés par le NPA contre le Front de gauche, hier, avant les Européennes pour ne pas accepter une liste commune le 7 juin 2009.

C’est clair. C’est la logique d’une dérive liée à toute analyse sur l’existence de deux gauches et sur le fait qu’il ne saurait y avoir d’issue sans que la gauche de la gauche ne batte préalablement l’autre gauche, la mauvaise, la socialiste… C’est la logique de la division de la gauche jusqu’à ce que l’actuelle partie minoritaire de la gauche l’emporte sur la majorité actuelle de la gauche…

Le « paquet » de trois élections, n’est pas un « paquet » tourné vers la bataille contre Sarkozy mais vers la bataille contre les socialistes en trois scrutins. Il s’agit de dépasser le PS avant éventuellement de dépasser Sarkozy : aux bilans et pertes, Sarkozy est considéré comme ré élu en 2012…

Nous nous opposons à cette ligne et appelons Jean-Luc Mélenchon et ses amis à revenir ou rester du bon côté :

1°) La dérive du PS existe, elle menace, mais n’est pas consommée. L’actualité de la lutte, c’est justement d’empêcher le PS d’être allié avec la droite-Modem et l’orienter pour qu’il s’allie avec le reste de la gauche sur une plateforme commune de transformation sociale. C’est possible, pour l’heure la majorité du PS penche dans ce sens en dépit de toutes les campagnes médiatiques de la presse sarkozyste qui veulent le tirer dans l’autre.

2°) Il est donc positif que le PCF accepte le débat commun avec le PS, les Verts, il faut s’y accrocher et élargir, il faut lutter pour que le PG et le NPS au lieu de s’isoler de ce processus, s’y inscrive, y bataillent, le fassent réussir.

3°) Il n’y a pas « deux gauches », il n’y en a qu’une seule, de même qu’il n’y a pas deux salariats mais un seul, avec, il est vrai des lignes différentes en son sein, des lignes droitières sociales libérales et des lignes ultra gauches toutes peu propices à l’unité nécessaire. Il faut chercher le consensus au cœur de la gauche pas à ses extrêmes.

4°) Il faut un « paquet sur trois scrutins » sur une ligne débattue et construite en commun entre toutes les composantes de la gauche. Sans unité de TOUTE la gauche pas de victoire assurée contre Sarkozy. Des listes communes aux régionales dès le premier tour, un candidat commun sur un programme commun à la présidentielle, et un accord réciproque et de désistement aux législatives.

Gérard Filoche, mercredi 9 juin, membre du CN du PS, motion C UMA, et D&S

Loading
Abonnez-vous à la revue "Démocratie & Socialisme"
Abonnez-vous à la lettre de D&S par courriel
Rejoindre le groupe des amis de  D&S sur lacoopol.fr
Au boulot ! La chronique de Gérard Filoche dans l'Humanité Dimanche