Démocratie & Socialisme
Navigation

Éditorial de "la lettre de D&S" n°57 - 9 janvier 2011

Pour gagner en 2012
Encore et toujours la question sociale

lundi 10 janvier 2011

 

En 2010, le salariat français a défendu avec force le droit au départ à la retraite à 60 ans. Mais dès le 2 janvier 2011, à contre-courant, Manuel Valls lance une nouvelle attaque contre le droit du travail ! Le Medef et l’UMP en rêvent depuis longtemps : mettre fin à la durée légale du temps de travail (qui s’applique à tous les salariés de notre pays et au-delà de laquelle le patron doit payer des heures supplémentaires dont le coût est majoré).

Attaque d’un homme isolé au sein du PS ? Oui, sans doute, à l’instar d’un Jean-Marie Bockel dont la motion avait recueilli 0,65% des voix au congrès du Mans en 2005. Mais surtout une aubaine pour Sarkozy alors que nous devons mettre toutes nos forces pour défendre cet acquis social de la gauche que sont les 35 heures.

Pour qui en doutait encore, c’est bien sur le terrain social que va se jouer 2012. Dans une société salariée à 90%, la question sociale est totalement déterminante. Qui du capital ou du travail doit payer la crise du capitalisme ? L’augmentation des salaires (une nécessité tout autant sociale qu’économique), la réduction de la durée du travail, le droit à la retraite et à la la protection sociale doivent être au cœur du projet des socialistes si nous voulons chasser Sarkozy… et ne pas élire un Papandréou français. C’est autour des questions sociales que les socialistes devront débattre en vue de la « convention des conventions » qui doit, au mois de mai, adopter le projet du Parti socialiste pour 2012.

Qui d’autre alors, avec un programme de réponses précises à l’urgence sociale, sera la plus légitime d’être candidate que la première secrétaire du PS ? Personne…si les réponses sociales sont bien au cœur du projet socialiste.

Qui d’autre sera alors la plus légitime pour proposer aux autres partis de gauche le rassemblement de la gauche et des écologistes que la première secrétaire du PS ? Personne… si le projet des socialistes cherche bien à prolonger, au plan politique, la force du mouvement social de 2010.

Bâtir un programme qui répartira mieux les richesses, construire l’unité et garantir le désistement à gauche pour la candidature la mieux placée à la présidentielle et aux législatives : Démocratie & Socialisme prendra toute sa place dans les débats et combats de l’année 2011, une année que nous souhaitons la meilleure qui soit à tous nos lecteurs !

Loading
Abonnez-vous à la revue "Démocratie & Socialisme"
Abonnez-vous à la lettre de D&S par courriel
Rejoindre le groupe des amis de  D&S sur lacoopol.fr
Au boulot ! La chronique de Gérard Filoche dans l'Humanité Dimanche