Démocratie & Socialisme
Navigation

Éditorial de "la lettre de D&S" n°77 - 29 mai 2011

Le temps de la gauche

lundi 30 mai 2011

 
Après débat dans les sections et fédérations, le projet socialiste a été adopté. C’est un socle pour construire, préciser, autour de quelques propositions, le programme qui permettra de battre Sarkozy en rassemblant la gauche.

Avec l’augmentation du SMIC, le rétablissement de la retraite à 60 ans, les emplois jeunes, la lutte contre les licenciements boursiers… le logement, la santé, l’école, les services publics… mettre la finance au service de l’économie, tout est dans le projet ou presque ! Il reste encore à préciser, hiérarchiser.

Il faudra notamment chiffrer l’augmentation du SMIC, il faudra dire que la loi Woerth sur les retraites doit être abrogée. Il faudra revenir sur la question des 35 heures. C’est l’enjeu du programme, celui pour la présidentielle comme le programme partagé de toute la gauche ou le plan d’action et de mesures pour les 12 premiers mois.

Ces questions concernent toute la gauche. Les réponses ne pourront pas être esquivées et elles doivent rassembler la gauche. Toute la gauche politique mais également les militants associatifs, les syndicalistes.

Le choix du candidat socialiste aux primaires concerne aussi toute la gauche. Ce sera le candidat de la gauche au 2ème tour. Désigner Martine Aubry aux primaires, c’est désigner la candidate du projet, c’est aider à rassembler la gauche bien avant le premier tour.

Préciser le programme : c’est au PS que ça se passe

C’est au sein du Parti socialiste que se pose la question de l’unité de la gauche, d’une maison commune, de propositions partagées… C’est au sein du Parti socialiste que se débattent les politiques à mettre en œuvre demain et la résistance à opposer aujourd’hui en soutenant les mouvements sociaux.

Bien sûr, toutes ces questions se posent dans toute la gauche politique, syndicale, associative… mais chacun sent bien que beaucoup dépend du Parti socialiste, de sa stratégie pour unir la gauche. C’est pourquoi, plus que jamais, après le vote du projet, à 11 mois d’échéances décisives, l’engagement est nécessaire.

A toutes et tous qui s’interrogent, nous posons cette question : et si vous nous rejoigniez au sein du PS ? Si vous votiez aux primaires les 9 et 16 octobre pour assurer que c’est la candidature la plus unitaire à gauche et la plus combative socialement qui l’emporte ? Il y a tant de combats à mener !

Loading
Abonnez-vous à la revue "Démocratie & Socialisme"
Abonnez-vous à la lettre de D&S par courriel
Rejoindre le groupe des amis de  D&S sur lacoopol.fr
Au boulot ! La chronique de Gérard Filoche dans l'Humanité Dimanche