Démocratie & Socialisme
Navigation

Éditorial de "la lettre de D&S" n°99 - 14 décembre 2011

Droit à la retraite à 60 ans pour tous

François Hollande doit respecter l’engagement des socialistes

jeudi 15 décembre 2011

 

François Hollande a hélas, détaillé, sur RTL, le 12 décembre, ce qu’il envisageait à propos de la retraite à 60 ans en cas de victoire de la gauche en 2012. Elle ne concernerait que les personnes ayant commencé à travailler à 18 ans et disposant déjà de « tous leurs trimestres » pour une retraite à taux plein. Et pour les autres ? « Ceux qui n’ont pas leur durée de cotisation ne le pourront pas », a précisé le candidat du PS remettant en cause ce qui était acquis dans le projet PS. « Il ne l’avait certes pas promis pendant les débats de la primaire socialiste. Mais il n’avait pas non plus contredit Martine Aubry et Ségolène Royal qui prônaient un retour généralisé aux 60 ans » écrit le Figaro qui se réjouit évidemment : « François Hollande entérine en creux le recul de l’âge légal à 62 ans. Il se contente de proposer une exception supplémentaire. Il élargit, ni plus ni moins, le dispositif « carrières longues ». Instaurée par la réforme Raffarin Fillon de 2003 pour les salariés entrés dans la vie active au plus tard à 16 ans, la mesure a été étendue par Éric Woerth aux personnes ayant commencé leur carrière à 17 ans. Là, c’est à 18 ans. Cela devrait ne concerner que 80.000 à 100.000 hommes et femmes par an (entre 1 nouveau retraité sur 6 et 1 sur 8 environ). « Mais avec un âge légal à 62 ans, ceux qui ont commencé à 18 ans doivent encore travailler 44 ans : notre proposition est une proposition de justice, pas d’idéologie », balbutie Marisol Touraine, chargée de ces questions dans l’équipe de campagne de Hollande. On comprend l’embarras de Marisol Touraine qui s’imagine mal répondre de la sorte à des jeunes confrontés à un taux de chômage dépassant les 25 %, ne trouvant un CDI qu’à 29 ans en moyenne, et qui n’ont aucunement l’intention d’obtenir leur retraite à plus de 70 ans !

C’est juste impossible

François Hollande a implicitement admis que la durée de cotisations avait encore vocation à augmenter, parlant sur RTL de « 41 années, voire 42 années de cotisation » (elle est actuellement fixée entre 40,75 ans, pour la génération 1951, et 41,5 ans pour la génération 1955 et les suivantes). Mais c’est tout simplement impossible, puisque les salariés font en moyenne, dans la vie réelle, 35 annuités. Ils sont licenciés, inaptes, malades, au chômage dans 2 cas sur 3 à partir de 55 ans : exiger d’eux 42 annuités, c’est 7 ans de décote ! C’est une véritable agression contre le niveau des retraites. Il est inenvisageable que la gauche défende cela contre 75 % de l’opinion et contre les 8 millions de manifestants de l’automne 2010.

Pour gagner, aller à gauche…pas au centre !

La gauche au gouvernement devra abroger la loi Woerth-Sarkozy-Fillon de 2010, ouvrir des négociations sur le financement (avec la mise à contribution du capital) et sur le montant des pensions. Le PS s’est engagé à maintenir l’âge légal de la retraite à 60 ans dans son projet adopté à l’unanimité. Tous les socialistes doivent aujourd’hui exiger de leur candidat qu’il respecte cet engagement.

Forum, nombre total de sujets : 5
Cliquez sur le titre d'un message pour le lire
 
Forum

Cela ressemble vraiment à un effet d’annonce !
film porno

film porno

 Il faudrait être complètement crétin... 20 décembre 2011, par Gilbert
... pour voter pour un candidat qui s’oppose à ce que Gérard Filoche préconise en matière de retraites. Tirez les conclusion que vous voulez, pour ma part il est hors de question de voter pour un candidat qui ne veut pas de la retraite à 60 ans pour tous et qui fait des appels du pied à la droite.
Si tu votes blanc c’est quand même lamentable. Si on a re-sarko, merci ! Les élections c’est juste pour faire le travail "à la louche". Pour paufiner, syndicats, Indignés.
 Quand on y sera, je te le dirai.... 21 décembre 2011, par Gilbert
Je ne parlais pas du deuxième tour. Je dirai pour qui je vote au 2ème tour quand je saurai qui sont les deux qualifiés.
Au lieu d’insulter ses lecteurs comme il le fait sur son blog (dans les commentaires de cet article), Gérard Filoche ferait mieux de se demander pourquoi il n’arrive pas à les convaincre. Pour ma part, je suis persuadé que la plupart de ceux qui disent qu’ils ne voteront pas Hollande au 2ème tour le feront quand même. Mais il risque d’y avoir une déperdition comme il n’y en a jamais eu. Peut-être plus encore que pour Ségolène Royal. Ça ne sert à rien de culpabiliser les électeurs de gauche qui veulent une politique de gauche et ne comprennent pas pourquoi le PS se tourne vers la droite. Si le PS est à son étiage au moment de la présidentielle, alors qu’il remporte la plupart des élections locales, il ne peut s’en prendre qu’à lui-même et à ses dirigeants. Quand les militants de ce parti auront compris ça, un grand pas aura été fait.
 Droit à la retraite à 60 ans pour tous ? 18 décembre 2011, par clain
C’est un beau slogan ! Est-il équitable ? je dis non .Pourquoi ? Parce qu’il existe 38 régimes de retraite avec des inégalités de cotisations , de calcul des pensions ,de l’age de départ , et que l’on ne tient pas compte de la pénibilité . Le jour ou celles ci seront disparues on pourra envisager des réformes justes .Pour l’instant elles sont plus corporatives que générales . Et ensuite le financement ,comment le résoudre ? Etant donné que la répartition est le seul régime qui ne peut pas être emporté par une crise économique mais ou la somme des pensions versées droit être égale aux cotisations faudra nous résoudre à appliquer un systéme par points qui sous entend des cotisations et des pensions qui flutueront avec l’activité économique .Je sais que politiquement ce point de vue ne parait pas socialiste mais comme Jospin et il avait raison ; n’est socialiste que ce qui peut être réalisé socialement le reste est de l’utopie cela peut faire réver comme les lendemains qui chantent
 Droit à la retraite à 60 ans pour tous 17 décembre 2011, par Fraternitée
D’accord avec cette excellente analyse. Au lieu d’avoir peur que la droite et les médias lui reprochent des promesses qui ne pourront être financées, Hollande ferait mieux de craindre la baisse ou la dispersion des voix de gauche : cf les commentaires désabusés et défaitistes. Il devrait surtout s’attacher au respect du projet PS et montrer qu’il écoute ses électeurs naturels et qu’il travaillera à plus de justice sociale. Sinon Sarko et ses comparses vont continuer la casse des services publics, l’appauvrissement des salariés et l’enrichissement des riches.

Je ne crois pas un seul instant que si Hollande changeait de position affichée il changerait sa position aujourd’hui affichée. Même pire, il ira plus loin encore !

Le Parti socialiste est maintenant un fidèle allié des puissances de l’argent ; non seulement il n’aura pas ma voix, mais je ferai tout ce que je peux pour l’extinction de son hégémonie à gauche. 

Pierre Fritsch

Que c’est bien argumenté et quel contresens donc à soutenir François Hollande au lieu du Front de gauche.

L’histoire vous donnera tort chers camarades...et d’ici peu les trahisons envers le peuple du Parti socialiste seront telles que vous ne pourrez plus dire "on y croyait, on ne savait pas..."

D’ici peu de temps le peuple va parler, se révolter c’est inévitable...

Et il ne fera pas de quartier pour les traitres comme ce Monsieur Hollande, couché totalement inféodé aux marchés et aux médias dominants...

Comment osez vous tout de même soutenir un candidat incapable de prononcer le mot salaire dans son "discours d’investiture " ?

Mais comment osez vous encore défendre l’indéfendable ?

Fabien, Paris.

 Droit à la retraite à 60 ans pour tous 16 décembre 2011, par jpp
La France est en train de suivre la ligne libérale déjà pratiquée dans les pays anglo-saxons. La privatisation de tout ce qui était contrôlé depuis 1945 par l’état : la SNCF, les PTT, l’ONF, la sécurité sociale, le régime des retraites. En ce qui concerne les retraites, on va droit vers le modèle étatsuniens des fonds de pension, il faudra économiser toute sa vie et arrêter quand on estimera avoir suffisamment d’argent pour survivre. Finis les retraites à 50 ans, 55 ans.Il faut d’abord que les jeunes trouvent du travail mais où ? Toutes les grandes entreprises ont délocalisé dans des pays où le coût de la main d’oeuvre est moins cher. Pas un jour sans l’annonce d’un plan de licenciement, que vont devenir tous ces gens sans travail ?
 Soyez indulgents avec Gérard Filoche 18 décembre 2011, par Gilbert
Sur son blog, Gérard Filoche est accusé de ne pas être de gauche parce qu’il soutient Hollande qui, lui même, fait des appels du pied à droite au lieu d’essayer de rassembler la gauche. Je voudrais défendre Gérard contre cette accusation. Oui, il est de gauche. Il a d’ailleurs fait tout ce qui était humainement possible pour ancrer le parti dit socialiste à gauche. Aujourd’hui, c’est devenu évident pour la plupart des militants de gauche que son combat a échoué. Gérard Filoche ne l’admettra jamais parce que ce serait reconnaître qu’il s’est trompé pendant plus de la moitié de sa vie d’adulte. On peut comprendre la difficulté pour un homme, au soir de sa vie militante, de reconnaître s’être trompé de cette façon. C’est pourquoi il faut se montrer indulgent avec lui. En ce qui me concerne, j’ai la plus grande considération pour le Gérard Filoche syndicaliste, pour le Gérard Filoche qui argumente brillamment lorsqu’il s’agit de défendre les droits sociaux. Mais je ne dirais rien au sujet du Gérard Filoche qui sert d’idiot utile à un parti qui a tourné le dos à la défense des plus fragiles et qui participe de la gestion du capitalisme.
Loading
Abonnez-vous à la revue "Démocratie & Socialisme"
Abonnez-vous à la lettre de D&S par courriel
Rejoindre le groupe des amis de  D&S sur lacoopol.fr
Au boulot ! La chronique de Gérard Filoche dans l'Humanité Dimanche