Démocratie & Socialisme
Navigation

Éditorial de "la lettre de D&S" n°117 - 1er mai 2012

Rien n’est joué, pas une voix ne doit manquer
Votez Hollande le 6 mai

mercredi 2 mai 2012

 

Certains pensent que Sarkozy « tord » sa campagne du côté droitier pour séduire, sur leur terrain, les électeurs du Front national. Non, Sarkozy est « nature », il est très à droite et n’a pas changé depuis qu’il manifestait, étudiant à Nanterre, sous les banderoles du syndicat d’extrême-droite « UNI », proclamant « A bas la grève ».

C’est bien lui qui préfère les curés aux instituteurs. C’est bien lui qui a dit que son modèle était Margaret Thatcher, l’odieuse admiratrice de Pinochet. C’est bien lui, qui lors de l’émission de télé« Ripostes », le 10 décembre 2006, ne trouvait rien à dire en apprenant la mort de Pinochet.

Sa réélection serait une catastrophe pour la France, une joie pour les riches banquiers, un deuil terrible pour les salariés.

Mesurons tout ce que nous risquerions de perdre s’il était réélu : tout ce qui reste du Conseil national de la résistance, Sécu, retraite, comités d’entreprise… Il s’attaquerait à notre 5ème semaine de congés payés, à nos dimanches, à la durée du travail, au Smic comme l’exige Parisot. Il s’attaquerait au droit de grève, au droit syndical. Il reculerait encore l’âge légal de la retraite. Il « flexibiliserait » le droit du travail en retirant toute entrave aux licenciements, comme son homologue de droite Mariano Jaroy en Espagne.

Les cliniques privées et les écoles privées deviendraient un refuge forcé après la liquidation des hôpitaux publics et de l’école de la République. Il s’attaquerait à la SNCF pour la démanteler, comme EDF. Les derniers services publics seraient bradés avec La Poste.

Il nous engagerait sans coup férir dans n’importe quelle guerre avec l’Iran. Les affaires comme Karachi, Bettencourt, Takkiedine, Kadhafi se multiplieraient. Le clan du Fouquet’s régnerait encore plus ostensiblement. La dictature des banques, de la rente, du CAC 40 s’épanouirait.

La chasse aux étrangers, la xénophobie, le racisme gagneraient du terrain. L’UMP est blanc-bonnet et bonnet-bi avec le FN. La victoire de Sarkozy serait une telle défaite, un tel recul qu’elle découragerait les luttes. Les meilleures traditions de gauche du XXe siècle seraient en péril.

On peine à imaginer pareil coup contre notre pays. Sarkozy a déjà été, pendant 5 ans, le pire président de la Ve République, le plus antisocial, il a atteint le record du chômage, des inégalités, de la précarité au travail. Il a bloqué les salaires, augmenté les déficits et la dette, cajolé la rente.

Un « quitus » et un deuxième mandat lui permettraient tout. Avec la misère dans les banlieues et les campagnes, la désindustrialisation, le recul de tous les services de l’Etat, l’abandon des exclus, des vieux, la jeunesse plongée dans le chômage et l’incertitude professionnelle, Sarkozy est le vrai, le pire des dangers politiques opposé à une société humaine, juste, fraternelle, égale, et libre.

Ne laissez pas une voix se perdre, pas une hésitation, pas une absence, pas une négligence, ne croyez pas les sondages sur parole, rien n’est joué jusqu’à dimanche 6 mai à 20 h. Les derniers jours, les dernières heures sont toujours décisives, gagnez voix par voix, argument par argument, pour le chasser.

François Hollande a mené la campagne à gauche de bout en bout. Il a annoncé un gouvernement de gauche et la lutte contre la finance. Pas besoin de partager tout ce qu’il dit ou qu’il ne dit pas : « avec la gauche, on n’a pas tout ce qu’on veut, mais avec la droite, on a tout ce qu’on ne veut pas ». Il n’y a pas photo. Le 6 mai sera jour de désespoir ou de liesse pour le peuple de gauche, cela dépend de vous, de votre action, de votre choix. Votez François Hollande, votez à gauche, votez pour le changement maintenant.

François Hollande a annoncé :

- Qu’il fallait réorienter l’Europe.
- Que le rôle et les missions de la BCE devront être revus.
- Que la BCE devrait prêter aux états directement.
- Qu’il est contre le traité budgétaire de Merkel et Sarkozy en l’état.
- Qu’il fallait tourner la page de l’actuelle Europe.
- Que le 5e risque dépendance relèvera de la sécurité sociale.
- Que la tarification des soins sera réformée afin de mettre fin à la compétition entre l’hôpital public et les cliniques privées.
- Que les dépassements d’honoraires des médecins seront encadrés.
- Que les entreprises pourront être rachetées par la loi aux patrons qui voudraient les brader alors qu’elles sont encore profitables.
- Que celles qui délocaliseraient seront obligées de rembourser les aides publiques.
- Que les banques seront séparées entre dépôt et investissement.
- Que les frais bancaires seront limités.
- Que les acquisitions d’entreprises avec effet de levier (LBO) et autres pratiques boursières dérégulées seront interdites,
- Que la finance sera asservie et non plus dominante.
- Qu’une taxe sur les transactions type Tobin sera mise en œuvre,
- Que la retraite à 60 ans sera rediscutée avec les syndicats,
- Que les cotisations sociales pour la retraite seront augmentées de 0,5 %,
- Que la RGPP (révision générale des politiques publiques) sera stoppée,
- Qu’il y aura 60 000 postes en plus dans l’Education nationale.
- Que la prime de rentrée scolaire sera augmentée de 25 %.
- Qu’il y aura des tarifs progressifs pour le gaz, l’électricité et l’eau.
- Que les loyers seront encadrés.
- Que la loi SRU sera plus vigoureusement appliquée avec des sanctions multipliées par 5.
- Que les jeunes adultes en formation auront une allocation autonomie.
- Qu’il y aura 150 000 emplois jeunes.
- Que les salaires seront discutés avec les syndicats.
- Que le Smic sera préservé et augmenté dès juillet.
- Que la loi Tepa, visant à casser l’emploi et le pouvoir d’achat, sera abrogée.
- Que la hausse de 1,6 point de la TVA, la TVA sarkozyste, sera abrogée.
- Qu’il y aura une grande réforme fiscale de l’impôt direct et progressif, avec une nouvelle tranche à 45 % et une autre à 75 %.
- Que l’ISF sera augmenté.
- Que le prix de l’essence bloqué pendant 3 mois et la TIPP flottante (taxe intérieure sur les produits pétroliers) restaurée.
- Que le revenu du capital sera imposé comme celui du travail,
- Qu’une transition énergétique sera mise en œuvre, pour sortir progressivement du nucléaire.
- Que les impôts sur les sociétés seront revus en proportion de leur taille, pour TPE, PME et CAC 40.
- Que les pactes de compétitivité, dérogatoires à la loi, seront supprimés.
- Que le mariage homosexuel sera autorisé et donnera droit à l’adoption.
- Que l’avortement sera remboursé à 100 %.
- Que toute nouvelle loi comportera un volet handicap.
- Qu’il y aura respect du parlement et un président normal puis une révision constitutionnelle d’ensemble.
- Que le non cumul des mandats sera imposé aux parlementaires,
- Que la laïcité sera respectée.
- Que les dirigeants des médias publics seront à nouveau nommés par une commission indépendante.
- Que la réforme des collectivités territoriales de Sarkozy sera abrogée.
- Que les troupes seront rapatriées de Kaboul avant fin décembre 2012.
- Que le droit de vote sera accordé aux étrangers aux élections municipales.
- Que l’indépendance de la justice sera garantie.
- Qu’une police de proximité sera rétablie.
- Qu’il fera un gouvernement de gauche, avec un Premier ministre socialiste, pas d’ouverture à droite…

Autant de bonnes raisons pour voter « François Hollande » !

Loading
Abonnez-vous à la revue "Démocratie & Socialisme"
Abonnez-vous à la lettre de D&S par courriel
Rejoindre le groupe des amis de  D&S sur lacoopol.fr
Au boulot ! La chronique de Gérard Filoche dans l'Humanité Dimanche