Démocratie & Socialisme
Navigation

11 et 18 octobre : deux votes qui interpellent tout le parti : aller plus à gauche, le social au coeur, maintenant

samedi 20 octobre 2012 par Gérard Filoche

 

Merci aux 11 8000 adhérents (13,67 %) qui ont voté motion 3 « Maintenant la gauche, le social au cœur », le 11 octobre et aux 21 000 adhérents (29 %) du Parti socialiste qui ont reporté leurs voix sur le candidat émanant de la motion 3, Emmanuel Maurel. Ces deux votes interpellent tout le parti : ce congrès a permis d’exprimer l’attente d’un parti plus démocratique, plus collectif, plus libre et vivant et surtout d’une gauche plus offensive sur les salaires, l’emploi, la redistribution des richesses, le droit du travail… Cette secousse, ce message au sein même du Parti socialiste c’est bon pour les salariés, bon pour la gauche, bon pour le gouvernement, bon pour le pays.

Unité de toute la gauche et des syndicats :
- pour une hausse substantielle du Smic, des salaires
- pour une loi sur le contrôle des licenciements et le maintien des entreprises en dépit des diktats de la finance
- pour investir contre le chômage de masse, pas pour rembourser les banquiers et autres usuriers.

PDF - 73 ko
Résultats des fédérations
Forum, nombre total de sujets : 2
Cliquez sur le titre d'un message pour le lire
 
Forum

Je faisais parti de ceux qui ont voté et j’en suis très content . Les votes vont dans mon sens et voilà qui me conforte dans mes idées

Quinté du jour pour jouer avec les meilleur pronostics n’hésitez pas à venir visiter notre site spécialisé dans les pronostics hippiques pour le pmu du jour et surtout ne ratez pas nos résultats exclusifs
il prétend être pour l’unité ! quelle blague, quand le PS est au pouvoir, c’est comique. Il y a eu une grande manifestation avec partis de gauche + syndicats + associations + altermondialistes contre le TSCG. Il n’a pas appelé à la manif, n’y est pas allé, n’en a pas fait le bilan, ne s’en est pas réjoui sur ce site... Quel hypocrite ce Filoche. Bouffé par l’appareil du PS sans en profiter vraiment à l’inverse de ses ex-alliés tous passés das la motion ayrault-désir-aubry-fabius-hamon.... Il raconte ce qu’il veut, cette manif était essentielle et c’est pourquoi D-S et lui n’en parlent même pas ! Il pourrait s’expliquer, argumenter sur son absence mais non pas un mot, c’est révélateur pour ceux qui auraient encore des illusions sur ce courant marginal du PS. Il sait jusqu’où il ne faut pas aller, ce n’est pas l’intérêt des salariés (à la différence de ceux qui étaient à la manif anbti-TSCG) qu’il défend mais ceux du PS. Et ce n’est pas du tout la même chose...
On peut faire tous les reproches qu’on veut à Gérard Filoche. Celui de l’inefficacité en choisissant de se battre au cœur d’un parti dont la dérive (à droite) est impossible à maîtriser. Celui de servir d’idiot utile en permettant à ce même parti de se réclamer de la gauche alors qu’il mène une politique libérale (l’austérité pour les travailleurs, le "coût du travail" à faire baisser pour les amis du MEDEF). Mais pas celui d’être hypocrite et d’aller consciemment contre l’intérêt des salariés. Tout au plus a-t-il la langue de bois en période électorale (il ne conteste la direction du PS qu’en dehors des élections), ce qui est la norme pour les politiciens professionnels. Pour le reste, aussi bien par sa carrière comme inspecteur du travail que par les idées qu’il défend, Gérard est du bon côté de la barrière de classe. Le seul reproche qu’on peut lui faire, c’est son aveuglement. En étant au PS, il est persuadé d’être au cœur de la gauche, rien ne pourra le persuader du contraire. Sinon ce serait reconnaître qu’après s’être trompé dans sa jeunesse en étant à la Ligue, il s’est trompé tout le reste de sa vie en rejoignant le PS. Ils sont rares ceux qui sont capables d’admettre qu’ils se sont trompés toute leur vie.
Loading
Abonnez-vous à la revue "Démocratie & Socialisme"
Abonnez-vous à la lettre de D&S par courriel
Rejoindre le groupe des amis de  D&S sur lacoopol.fr
Au boulot ! La chronique de Gérard Filoche dans l'Humanité Dimanche