Démocratie & Socialisme
Navigation
Accueil   Social 

ANI, emploi…

Debout la gauche !

mercredi 3 avril 2013 par Jean-Claude Branchereau

 
PNG - 18.9 ko

Avec le début de la discussion à l’Assemblée Nationale, mardi 2 avril après-midi, nous voilà dans le dur.

Sur un sujet aussi sensible que le droit du travail et l’emploi, on aurait pu souhaiter un débat plus long, permettant aux citoyens de mesurer les enjeux.

Pourquoi la procédure accélérée ?

La qualité du débat démocratique nécessite un minimum de temps que la procédure accélérée ne va pas permettre. Il en va de même pour revaloriser le rôle du Parlement. L’adoption de la loi aurait des impacts forts sur l’emploi, on pourrait se résigner à une telle procédure. Mais, sauf à ce que d’importants amendements soient adoptés, ce n’est pas l’emploi qui va être sécurisé, ce sont les licenciements qui vont être facilités, le contrat de travail fragilisé avec la mobilité non volontaire.

Rien ne justifie la procédure accélérée.

Le débat est lancé et il nous appartient de le faire fructifier.

L’appel des 1 000 socialistes pour dire Non au Medef, permet de regrouper largement les socialistes au delà des sensibilités de congrès. Dès le début nous avons poussé à son développement. Le nombre de signataires pèsera non seulement dans les débats parlementaires mais au-delà, car il dessine la possibilité d’une autre orientation, d’abord sociale, qui puisse rassembler la gauche, toute la gauche.

L’appel du Non socialiste ne se limite pas à la transcription dans la loi de l’ANI du 11 janvier en appelant à des amendements. C’est, bien entendu, un point essentiel. Il appelle à développer « l’action avec toutes celles et tous ceux qui refusent les reculs annoncés du droit du travail, qui veulent répondre aux urgences sociales et militent pour un emploi pour tous. » Plus le « Non socialiste » sera fort, plus les exigences sociales se feront entendre, plus la réorientation à gauche se fera plus pressante.

Majoritaire ou pas ?

Les résultats sur la représentativité des organisations syndicales au niveau national viennent d’être publiés.

Ils font apparaître une légère avance du bloc de signataires de l’ANI du 11 janvier 2013 que le site de la Cfdt ne manque pas de relever.

Il convient néanmoins de nuancer car l’écart est faible entre le bloc signataire de l’ANI de janvier (44,73) et les non signataires (42,71) d’une part.

D’autre part, le corps électoral pris en compte est d’un peu moins de 13 millions (12,755) alors qu’aux prud’hommes ce sont près de 19 millions de salariés qui étaient inscrits sur les listes (18,633). 1/3 de plus en gros.

On sait qu’aux élections prud’hommes CGT (33,98) et FO (15,81) pesaient davantage et les 3 autres nettement moins : CFDT (21,81), CFTC (8,69) et CGC (8,20).

Même si le taux de participation a été différent, on ne peut négliger le résultat de la seule élection générale, celle des prud’hommes.

Si les salariés étaient interrogés sur le contenu concret de l’ANI en particulier sur la mobilité, les licenciements, le contrat de travail … nul doute qu’une majorité se prononcerait nettement contre. Il s’agirait alors d’un référendum d’une toute autre nature que ceux sur lesquels des directions d’entreprises se sont appuyées pour imposer des accords d’augmentation du temps de travail ou de modération salariale.

La gauche doit être aussi fidèle aux salariés que la droite l’est au Medef.

Le rôle des parlementaires, représentant les électeurs de gauche, est fondamental ! Avec ce débat, c’est un tournant du quinquennat, et peut être de l’histoire de la gauche, qui se joue. Les jeux ne seront faits qu’après débat à l’Assemblée et au Sénat.

La gauche, c’est une identité construite autour de lois sociales fortes (les congés payés, la retraite à 60 ans, la CMU, les 35 heures …). Par fidélité à la gauche, tout autant que pour répondre aux attentes sociales, les députés demain, les sénateurs ensuite ne peuvent se limiter à avaliser un contrat passé entre partenaires sociaux.

Ils sont garants des attentes des électeurs qui ne souhaitaient certainement pas une loi votée indistinctement par la droite et la gauche et avalisant des reculs sur le droit du travail. C’est ce que nous disons et continuerons à dire avec les milliers de socialistes qui veulent garder le social au cœur.

Forum, nombre total de sujets : 16
Cliquez sur le titre d'un message pour le lire
 
Forum
 Debout la gauche ! 17 février 2016, par Kim

Hello there ! This is my first comment here so I just wanted to give a quick shout out and tell you I really enjoy reading through your blog posts. Can you suggest any other blogs/websites/forums that deal with the same subjects ? Appreciate it !

my homepage ... ArdithQMeiss

 Debout la gauche ! 11 juillet 2015, par Wilhemina

I’m not sure where you’re getting your info, but good topic.

I needs to spend some time learning more or understanding more. Thanks for fantastic info I was looking for this info for my mission.

 Debout la gauche ! 11 juillet 2015, par Guillermo
Hi there Dear, are you really visiting this site regularly, if so then you will absolutely get fastidious know-how.
 Debout la gauche ! 9 juillet 2015, par Bennett
Hi there everyone, it’s my first pay a quick visit at this site, and piece of writing is actually fruitful in support of me, keep up posting these types of articles.
 Debout la gauche ! 5 juillet 2015, par Kiara
Very nice write-up. I definitely appreciate this site. Stick with it !
 Debout la gauche ! 3 juillet 2015, par Rolando
I blog often and I genuinely appreciate your content. This article has really peaked my interest. I’m going to book mark your blog and keep checking for new details about once a week. I subscribed to your RSS feed too.
 Debout la gauche ! 28 juin 2015, par Rex
This site really has all the info I needed concerning this subject and didn’t know who to ask.
 Debout la gauche ! 25 juin 2015, par Betsy Chanter
Wow ! At last I got a weblog from where I be able to truly get useful data regarding my study and knowledge.
 Debout la gauche ! 23 juin 2015, par Octavia
What’s Taking place i am new to this, I stumbled upon this I have discovered It absolutely helpful and it has aided me out loads. I’m hoping to contribute & assist other customers like its aided me. Good job.
 Debout la gauche ! 23 juin 2015, par Walker Epperson
Saved as a favorite, I really like your web site !
 Debout la gauche ! 2 juin 2015, par Rodrigo
I love your blog.. very nice colors & theme. Did you make this website yourself or did you hire someone to do it for you ? Plz answer back as I’m looking to create my own blog and would like to know where u got this from. thanks a lot
 Debout la gauche ! 9 mai 2015, par Chelsey
I have read so many content on the topic of the blogger lovers but this article is really a fastidious article, keep it up.
 Debout la gauche ! 9 mai 2015, par Edythe
Write more, thats all I have to say. Literally, it seems as though you relied on the video to make your point. You definitely know what youre talking about, why waste your intelligence on just posting videos to your site when you could be giving us something enlightening to read ?
 Debout la gauche ! 9 mai 2015, par Alda Cardin
Thanks for any other informative site. Where else may I get that type of information written in such an ideal means ? I’ve a venture that I’m just now running on, and I have been at the look out for such info.

Le ripou J Cahuzac, ex-ministre du budget, nous avait concocté avant son départ une nouvelle réduction des dépenses publiques et un blocage rallongé des salaires des fonctionnaires, une baisse des remboursements santé et des allocs en attendant celle des retraites, un étranglement financier des collectivités locales et autres mesures d’austérité. Il n’avait pas prévu de récupérer les 60 à 80 milliards des fraudes fiscales, ni de limiter la très néfaste spéculation bancaire ou les bonus pour voyous licencieurs, ni de permettre une juste répression des malversations patronales (dont fraudes massives à l’URSSAF) pour rétablir les comptes de la Sécu. Etrange, cette gauche-là !

L’affaire Cahuzac éclaire les choix de son gouvernement « socialiste », choix encore plus mauvais socialement que ceux de la droite.

Fraudeur à son poste de responsable de la lutte contre les fraudeurs, menteur et dépositaire de notre confiance pour les comptes de la République, profiteur de la misère et néanmoins protégé par ses amis qui nous gouvernent encore sous l’étiquette du changement socialiste ! ? Combien d’autres Cahuzacs va-t-on devoir éjecter de leurs fauteuils dorés usurpés avant de rétablir un peu de justice sociale ?

Un "rétablissement de la confiance" demanderait un nettoyage sérieux, non seulement pour virer les ripoux et faire cesser des collusions ignobles, mais aussi pour karchériser cette loi néfaste et illégitime. Et... le changement, tout simplement !

Loading
Abonnez-vous à la revue "Démocratie & Socialisme"
Abonnez-vous à la lettre de D&S par courriel
Rejoindre le groupe des amis de  D&S sur lacoopol.fr
Au boulot ! La chronique de Gérard Filoche dans l'Humanité Dimanche