Démocratie & Socialisme
Navigation
Accueil   Politique    A Gauche 

Appel de 24 membres de la direction nationale de la LCR

Sanctionner jusqu’au bout la politique du gouvernement !

mercredi 24 mars 2004

 

Appel de 24 membres de la direction nationale de la LCR

Le 28 mars au second tour
Sanctionner jusqu’au bout la politique du gouvernement !
Barrer la route au Front national !

La politique du gouvernement Raffarin vient d’être massivement sanctionnée. Nous nous en félicitons.

Au printemps 2003, le gouvernement est passé en force contre le grand mouvement de défense du droit à la retraite. Tout au long de cette campagne électorale, les mobilisations sociales (chômeurs, salariés en butte aux plans de licenciements, intermittents du spectacle, travailleurs sociaux, personnels de l’Education nationale, chercheurs...) se sont développées et ont montré la volonté de sanctionner la droite et le patronat.

Le monde du travail, confronté à une offensive de destruction sociale sans précédent depuis 60 ans, a manifesté dans les urnes la colère exprimée dans la rue et dans les grèves.

Le Front national augmente encore son score et se maintient dans 19 régions. Plus que jamais, cette force raciste et fasciste demeure une menace redoutable pour la démocratie, les droits des salariés, des femmes, des jeunes.

Membres de la direction nationale de la LCR, nous nous félicitons qu’environ 5% des électeurs aient choisi les listes LCR-LO pour marquer leur opposition à la droite et leur volonté de construire une autre gauche, en rupture avec le social-libéralisme défendu par le PS et ses alliés.

Les listes LCR-LO, Arlette Laguiller et Olivier Besancenot, ont décidé de ne pas prendre de position pour ce second tour. Pour notre part, nous prenons nos responsabilités et appelons les électeurs et électrices de gauche, à commencer par ceux des listes LCR-LO, à se mobiliser massivement le 28 mars, pour battre la droite et le FN en votant pour les listes de gauche.

Face au Front national, aucune hésitation n’est permise : ses listes doivent avoir le moins d’élus possible ! Il nous appartient partout de les empêcher d’exercer une pression permanente sur les futures majorités régionales !

Chirac et Raffarin doivent être de nouveau sanctionnés le 28 mars. Battre la droite, ce jour-là, ne représentera nullement une approbation de la politique que proposent le PS et ses alliés. Cela aidera à reconstruire un rapport de forces face au gouvernement et au Medef.

Ainsi, en sanctionnant la droite et en faisant reculer le FN, nous préparerons les luttes de demain.

Au-delà, il est plus que jamais indispensable de rassembler, au-delà de la seule extrême gauche, une force politique nouvelle, un nouveau parti, qui redonne espoir à gauche et défende un programme anticapitaliste.

Signataires : Patrick AUZENDE - Monique AVEL - Éric BUTOT - Bernard COUTURIER - Juliette DROUET - Céline DUROC - Michelle ERNIS - Alain FARADJI - Guillaume FLORIS - Françoise FOZZY - Evariste GIOTO - Valérie HAUDIQUET - Christine JOLY - Alain LAFFONT - Françoise LAMONTAGNE - Bruno LEVEDER - Sylvie LOHR - Céline MALAISÉ - Alain MATHIEU - Dominique MEZZI - Christian PICQUET - Francis SITEL - Marie-Pierre TOUBHANS - Nicolas VANDERLICK -


COMMUNIQUE DE LA LCR sur "l’appel de 24 membres de sa direction nationale"

La LCR vient de prendre connaissance d’un « appel de 24 membres de sa direction nationale » pour voter pour les listes conduites par le Parti socialiste au deuxième tour des élections régionales..

La LCR tient à désavouer cette initiative. Cet appel est signé par les représentants de la minorité de la LCR qui s’était déjà opposée à l’accord LO-LCR. Il va à l’encontre des décisions du dernier congrès de la LCR, décisions adoptées par plus de 70 % des militants e la LCR.

Comme nous l’avions dit, pendant toute la campagne, nous ne donnerons pas de consigne de vote au deuxième tour. Nos électeurs et électrices se détermineront librement.. Il est évident que nos électeurs ne voteront ni pour la droite ni pour l’extrême droite.

Une partie de nos électeurs s’abstiendra, une autre votera pour la gauche.

Nous faisons la différence entre les électeurs de gauche et ceux de droite, mais nous ne voulons pas cautionner la politique du Parti socialiste en appelant à voter pour la gauche lors de ce deuxième tour des régionales.

A lui de faire des propositions pour convaincre les hommes et les femmes qui ont voté pour nos listes au 1er tour.

Publié par : Bureau politique de la LCR


Réponse à la LCR

Depuis quand des “responsables” politiques disent-ils à leurs électeurs de se “déterminer librement” ? Bien sûr d’ailleurs qu’ils sont “libres” ! Ce n’est pas leur inaliénable liberté qui est en cause. Ce qui est en cause, c’est qu’ils sont en droit de savoir en toute transparence, ce que les dirigeants de la Lcr vont faire...

Comment les membres du BN, du Cn de la Lcr, vont-ils se départager entre l’abstention et le vote à gauche ? Vont-ils tirer au sort entre Krivine et Sabado,Besancenot et Bensaïd ? N’ont-ils pas une idée ? La moitié du Bp va t elle s’abstenir tandis que l’autre moitié ira voter à gauche ? Quel sens de l’esquive ! Quelle irresponsabilité politique ! Quelle opacité, langue de bois !

Tout cela en prétendant représenter 70 % de l’organisation : ils pensent quoi, au fait, pour dimanche prochain, ces 70 % de délégués, c’est un secret ? Combien s’abstiennent, combien votent pour battre la droite.. ? Et ceux qui ne veulent pas “cautionner la politique du Ps” (sic) se souviennent-ils que la Lcr pendant des décennies a expliqué à juste titre que le désistement au second tour n’impliquait aucune “caution politique” mais incarnait un vote de classe, contre la droite ? La Lcr ne sait plus faire ce geste ? Ou seulement certains de ses membres, on ne sait pas combien...

Donc les voix que le Ps va avoir, si on comprend ce communiqué étonnant du B.P de la Lcr, seront des voix d’approbation de son programme, parce qu’ils en seront “convaincus” ? Mais non, bien sur que non, car énormément d’électeurs vont voter Ps pour battre la droite sans approuver pour autant le Ps auquel ils demandent plus !

La Lcr ne peut elle pas trancher là-dessus ? Ou va t elle trancher souterrainement ? A quel degré d’inculture, de méconnaissance du trotskisme en sont arrivés les dirigeants de la Lcr pour publier un communiqué aussi faible !

Partout, tous les militants de gauche doivent demander aux dirigeants de la Lcr :
qu’est-ce que tu fais dimanche 28 ?
Est-ce qu’en ile de France, tu votes Huchon ou tu laisses passer Copé ?
Est-ce que tu laisses passer Muselier ou tu votes Vauzelle ?
Est-ce que tu laisses passer Giscard ou tu votes PJ Bonté ?
Etc... Ne pas les lâcher, les faire parler, les empêcher d’esquiver, eux qui donnent des leçons, les forcer à être clairs pour une fois...
Gérard Filoche

Loading
Abonnez-vous à la revue "Démocratie & Socialisme"
Abonnez-vous à la lettre de D&S par courriel
Rejoindre le groupe des amis de  D&S sur lacoopol.fr
Au boulot ! La chronique de Gérard Filoche dans l'Humanité Dimanche