Démocratie & Socialisme
Navigation

Chômage et précarité

Les « modèles » espagnol et italien (Deuxième partie)

lundi 4 avril 2016 par Jean-Jacques Chavigné

 
Nous publions cette semaine la deuxième partie d’un article de notre camarade Jean-Jacques Chavigné. La semaine dernière, il s’agissait du prétendu modèle espagnol ; cette fois-ci c’est au tour du cas italien.

II- Le « Jobs Act » italien de Matteo Renzi

Les deux principales mesures de cette loi

Le « Jobs Act », voté le 10 décembre 2014 et entré en vigueur en mars 2015, a d’abord supprimé la possibilité qu’avait un salarié italien d’être réintégré dans l’entreprise dans laquelle il travaillait lorsque son licenciement était jugé abusif. C’était un droit plus protecteur, garanti par l’article 18 du Code du travail italien, que le droit français, qui n’oblige pas l’employeur à réintégrer un salarié licencié abusivement, mais seulement à « compenser » ce licenciement par une indemnité déterminée par le juge. Avec le « Jobs Act », l’article 18 a été supprimé. Il suffira désormais, en Italie, à l’employeur de verser une indemnité pour licencier un salarié. Le salarié pourrait, cependant, être réintégré, s’il était victime de « discrimination ». Mais c’est au salarié d’en apporter la « preuve matérielle » ; cette possibilité de réintégration n’a donc qu’une portée pratique très limitée.

L’autre innovation déterminante de la loi de Matteo Renzi est la création d’un CDI « à protection croissante ». Le licenciement est facilité pendant les trois premières années suivant l’embauche, mais des indemnités croissantes (de 4 à 24 mois de salaire) en fonction de l’ancienneté dans l’entreprise sont versées en cas de licenciement.

Le « Jobs Act » apporte d’autres changements au droit du travail italien

Certains de ces changements sont positifs.

Les contrats de collaboration, souvent utilisés pour transformer en relations commerciales des relations salariales, sont supprimés et transformés en contrats de travail à partir du 1er janvier 2016. La durée d’indemnisation de l’assurance chômage est portée à deux ans (contre 12 mois auparavant).

Le « Jobs Act » prévoit également l’instauration d’un salaire minimum « à titre expérimental ». Mais rien n’a été fait concrètement. L’Italie reste donc l’un des derniers États européens à ne pas disposer d’un salaire minimum.

D’autres changements le sont beaucoup moins.

Le « Jobs Act » a également assoupli le recours aux « bons du travail », aux « vouchers emploi », une forme de chèque emploi qui permet à un employeur de faire occuper un même poste de travail par plusieurs salariés successifs, payés en « bons du travail ». Une sorte de quintessence de la précarité. Le plafond de revenu annuel payé au moyen de ces bons a été rehaussé de 5 000 à 7 000 euros.

Les décrets de 2014 et la loi de finances pour 2015

Les décrets de 2014, du ministre du Travail, Giuliano Poletti, ont permis aux entreprises d’infliger à un même salarié 5 CDD successifs, pendant 36 mois (12 mois auparavant).

La Loi de finances pour 2015 supprime les cotisations sociales pendant 3 ans sur les nouveaux contrats CDI à protection croissante, dans la limite de 8 060 euros par an pour les nouveaux embauchés entre le 1er janvier et le 31 décembre 2015, s’ils n’ont pas été employés en CDI dans les six mois précédents leur embauche.

L’emploi progresse, modestement, depuis le début de l’année 2015

Le 9 mars 2016, Matteo Renzi annonçait la création de 764 000 CDI à « protection croissante ». Le 25 août 2015, son ministre du Travail déclarait qu’entre janvier et juillet 2015, 420 325 contrats en CDI avaient été signés. Le 26 août, il devait démentir l’information et reconnaître que seulement 115 897 CDI avaient été signés. Quatre fois moins que ce qu’il avait annoncé [1].

Selon l’ISTAT (l’INSEE italienne), entre janvier 2015 et janvier 2016, le nombre d’actifs occupés augmentait de 229 000. Le terme d’ « actifs occupés » peut surprendre mais, comme pour l’INSEE en France, les demandeurs d’emplois, recensés par les statistiques, font partie de la population active. Le nombre de salariés augmentait de 377 000 alors que le nombre des indépendants diminuaient de 148 000, afin d’anticiper la suppression, le 1er janvier 2016, des « contrats de collaboration ». Les CDI constituaient 87 % des nouveaux emplois salariés : 328 000 pour un total de 377 000.

Selon l’économiste de l’OFCE, Céline Antonin [2« Le nombre de salariés en CDI est revenu à 22,6 millions, aux niveaux de 2009 (…), quant à l’emploi total, s’il ne revient pas encore à son niveau d’avant-crise, la baisse de 2012-2014 est annulée ».

La raison essentielle de l’augmentation des nouveaux CDI : les subventions

L’effet d’aubaine a joué à plein. De nombreuses entreprises ont différé les embauches qu’elles avaient prévues en 2014 pour bénéficier des exonérations de cotisations sociales annoncées en 2015. Il n’est donc pas étonnant que le nombre d’embauches en 2015 soit nettement supérieur à celui de 2014. Les exonérations sociales prévues par le « Jobs Act » ont à la fois fait diminuer le nombre d’embauches en 2014 et fait augmenter celui de 2015.

L’effet de substitution des emplois en CDD par les nouveaux CDI à protection croissante a également joué un grand rôle. De très nombreux CDD ont été transformés en nouveaux CDI pour bénéficier des exonérations de cotisations sociales.

L’emploi a progressé en Italie, mais rien n’est réglé quant à la nature de ces nouveaux emplois : sont-ils durables ou précaires ?

Ce qui explique le regain de l’emploi en CDI, ce n’est pas la « flexibilisation » du marché du travail liée à la suppression de l’article 18 du Code du travail italien. C’est, avant tout, les exonérations de cotisations sociales mises en place pour une durée de 3 ans par le « Jobs Act ».

Avant de vanter la pérennité des nouveaux CDI, il faudra donc attendre trois ans pour voir combien de salariés embauchés en CDI « à protection croissante » seront licenciés une fois que la poule aux œufs d’or de l’exonération des cotisations sociales aura disparu, et combien seront réembauchés en CDD. Les entreprises, une fois empochées les exonérations de cotisations sociales, n’auront, en effet, aucun intérêt à laisser croître la protection de leurs salariés embauchés avec ce type de contrat. Le risque est donc particulièrement élevé de voir la « sécurité » du « nouveau CDI » disparaître en ne laissant qu’une « flexibilité » accrue, liée à la suppression de l’article 18 du Code du travail italien.

La diminution du taux de chômage

Le nombre de chômeurs a reculé de 169 000 en 2015 et le taux de chômage (au sens du BIT) a diminué, au cours de la même année, de 12,2 à 11,5 % de la population active.

Ce recul est, cependant, très relatif. En 2007, l’Italie ne comptait que 1,46 million de chômeurs (toujours au sens du BIT). Ce nombre a culminé en janvier 2014 avec 3,26 millions de chômeurs. Une hausse de 1,8 million, donc. Au cours des deux dernières années, la baisse du nombre de chômeurs n’a été que de 304 000. C’est donc seulement 1/6e des destructions d’emplois, provoquées par la crise financière de 2007-2008 et la crise économique qui s’en est suivie, qui a été comblé. Comme le souligne Romaric Godin [3] « C’est un rythme qui n’a rien d’exceptionnel : s’il se poursuit, on reviendra au niveau de 2007… en 2020 ».

Comment expliquer ce recul (modeste) du chômage ?

La première explication, la plus déterminante, est l’augmentation du nombre d’emplois mais, malgré les cris de victoire de Matteo Renzi, il serait tout à fait présomptueux de prétendre qu’il s’agit d’emplois durables.

La deuxième explication est la stagnation de la population active qui a amplifié le mouvement de baisse du taux de chômage liée aux créations d’emplois. Si la population active stagne, il est plus facile, comme en Espagne, de faire régresser le taux de chômage calculé en fonction de cette population active. C’est bien ce qui s’est produit. Entre janvier 2015 et janvier 2016, le nombre d’inactifs a diminué plus rapidement que celui des chômeurs : 242 00 contre 169 000. Il existe donc bien un chômage caché que l’on ne retrouve pas dans les statistiques des demandeurs d’emplois. Ce sont des personnes qui, découragées, ne cherchent même plus un emploi et ne se déclarent plus comme demandeurs d’emploi lors des enquêtes réalisées pour le compte du BIT. De nombreux nouveaux diplômés, également, sont de plus en plus nombreux, chaque année, à quitter l’Italie pour trouver un travail.

La troisième explication est la reprise de la croissance. Certes, cette croissance était modeste (+ 0,6 % en 2015), mais elle rompait avec la croissance négative des années précédentes : - 2,8 % en 2012, - 2,8% en 2012, - 1,7 % en 2013, - 0,4 % en 2014. C’est, contrairement à toutes les affirmations des néolibéraux, le relâchement de la contrainte budgétaire qui a permis cette reprise et donc, en partie, le reflux du chômage.

La chute de la natalité italienne : un signe du peu d’espérance en l’avenir des jeunes générations

Pour la première fois en Italie, les naissances sont tombées en 2015 sous le seuil psychologique des 500 000. Pour la première fois depuis 1919, la population de la péninsule a diminué l’année dernière. Selon les prévisions de l’ISTAT, pas plus de 495 000 nouveaux-nés y verront le jour en 2016. 8 naissances pour mille habitants, contre 10 naissances pour mille dans l’Union européenne [4].

La précarité économique et la vision de l’avenir des jeunes Italiens ne sont sans doute pas les seuls facteurs qui expliquent ce phénomène, ils sont néanmoins parmi les plus déterminants. Il ne semble pas que les cris de victoire de Matteo Renzi et son annonce de la fin de la précarité pour les jeunes aient véritablement été pris au sérieux par les intéressés.

En Allemagne, au Royaume-Uni, en France, en Espagne ou en Italie, il n’y a aucun lien avéré entre la « rigidité » du marché du travail et l’emploi

Pour l’économiste Michel Husson, l’indicateur synthétique de « rigidité » de l’OCDE, l’Employement protection legislation (EPL), montre qu’il n’existe aucun lien entre la « rigidité » du marché du travail et la variation du taux d’emploi : « Des pays supposés « rigides » comme la France ou la Belgique ont des résultats analogues à ceux de pays très « flexibles » comme la Nouvelle-Zélande et les Etats-Unis ou le Canada. En sens inverse, des pays dont le degré de « rigidité » est comparable peuvent avoir de bonnes performances (Pologne, Allemagne) ou de très mauvaises (Espagne, Grèce) » [5].

En France, si les économistes néolibéraux, la droite, François Hollande et Manuel Valls affirment le contraire, sans avancer la moindre preuve de ce qu’ils avancent, c’est parce qu’ils poursuivent un tout autre objectif : augmenter les marges bénéficiaires des entreprises et la part des profits dans la répartition de la richesse nationale. Après quatre ans de politique néolibérale, de mai 2012 à mars 2016, qui n’a atteint aucun des objectifs qu’elle affirmait poursuivre, il faut bien finir par se rendre à l’évidence.

Non seulement la dette publique n’a pas diminué mais elle frôle maintenant les 100 % du PIB ; la croissance atone est toujours incapable de faire diminuer le chômage. Depuis mai 2012 et pour la France entière, le nombre de chômeurs de la catégorie A a augmenté de 688 500 (de 3 163 900 à 3 852 400). Dans le même temps, le total des catégories A, B, C, D et E s’est accru de 1 236 900 (de 5 257 200 à 6 494 100).

Un seul objectif, non avoué, a été atteint : la marge bénéficiaire des entreprises a regagné son niveau d’avant la crise, même si le Medef exige toujours plus. Quelle autre explication donner à l’obstination de François Hollande à poursuivre et accélérer une politique qui n’a fait qu’éloigner notre pays des objectifs qu’il affirmait vouloir atteindre ?

Notes

[1] Maria Fana, doctorante en économie à Sciences Po Paris « Jobs Act : les mensonges du ministre du Travail italien » - Blog des Économistes atterrés sur Libération - 11 janvier 2016

[2] Le Jobs Act de Matteo Renzi : un optimisme très mesuré, Blog OFCE, 9 mars 2016

[3] Italie : le "Jobs Act" est-il une recette miracle ?, La Tribune, 9 mars 2016

[4] Olivier Tosseri (Correspondant à Rome) « Les Italiens, un peuple en voie d’extinction  » - Les Échos - 12/01/2016.

[5] Marché du travail. Les atterrantes propositions des économistes, l’Humanité, 24 mars 2016

0 | 20 | 40 | 60 | 80 | 100
Forum, nombre total de sujets : 108
Cliquez sur le titre d'un message pour le lire
 
Forum

Excellent blog you have here but I was curious if you knew of any forums that cover the same topics talked about here ? I’d really love to be a part of group where I can get feed-back from other experienced people that share the same interest. If you have any suggestions, please let me know. Bless you !

Feel free to visit my web site ; DexterKBerum

"Well, Online casino X just another website about best online casino", – a visitor may think. They would be wrong, though. Our goal is to become the biggest hacker and internet criminals we can be. We hack the internet and make money promoting casinos. With growing popularity and number of best online casinos, it’s getting harder to select the best and most interesting ones. That is why we intend to destroy the industry even more. We do this by hacking as many websites as we can. We promote 888 Casino Spin Palace Casino Eurogrand Casino Winner Casino William Hill Casino

And they risk their licenses because of that, but we do not care. 888 Casino,Spin Palace Casino ,Eurogrand Casino , Winner Casino ,William Hill Casino 888 Casino,Spin Palace Casino ,Eurogrand Casino ,Winner Casino ,William Hill Casino

With growing popularity and number of best online casinos, it’s getting harder to select the best and most interesting ones.

There are too may details to consider, too many games, and too many rules in the best casino online. Even bonuses that are supposed to attract players sometimes contribute to overall confusion due to their complicated rules. With our help, even a beginning player will be able to understand all these issues and find best casinos online USA.

We stumbled over here different web address and thought I may too check things out. I enjoy a few things i see so i am just following you. Anticipate looking at your online page repeatedly.

My blog KipORiccardo

I was curious should you ever looked at changing the page layout of your own site ? Its adequately written ; I love what youve have got to say. But you could possibly could a tad bit more in the way of content so people could interact with it better. Youve got an awful lot of text for just having one or 2 images. Perhaps you could space it better ?

Feel free to visit my web page : VerlaJReedus

It’s an remarkable paragraph in support of each of the web viewers ; they are going to take benefit as a result I am sure.

My web site : WayneWBorjas

I’m amazed, I have to admit. Seldom do I come across a blog that’s both equally educative and engaging, and without a doubt, you have hit the nail on the head. The issue is something that too few folks are speaking intelligently about. Now i’m very happy I came across this during my hunt for something regarding this.

Hi there ! This article could not be written any better ! Going through this article reminds me of my previous roommate ! He continually kept talking about this. I’ll send this article to him. Fairly certain he will have a good read. I appreciate you for sharing !

Here is my website ; Amy

Today, while I was at work, my sister stole my iPad and tested to see if it can survive a twenty five foot drop, just so she can be a youtube sensation. My apple ipad is now destroyed and she has 83 views. I know this is entirely off topic but I had to share it with someone !
 Importance of using Instagram for marketing purposes 2 juillet 2016, par GarrettOliver
After getting launched on the Play store last year, Instagram has showed a steep and steady rise in its popularity. With 100 million monthly users that post nothing less than 40 million new pictures on a daily basis, Instagram holds huge potential for marketing a wide range of products and services. Data shows that 8,500 likes and 1000 comments are posted each and every second. With a user base so huge and activity so high, Instagram is definitely something a business cannot ignore for marketing its products and services.
 Importance of using Instagram for marketing purposes 2 juillet 2016, par GarrettOliver
The presence on the social media usually depends with the number of people who are your audience. Be it Facebook, Twitter, Instagram or any other social platform. Instagram is one of the social media that has largely grown due to its wonderful functions and capabilities. As a user on Instagram you share your creativity and design through images, and if you have many followers and likes, you get to reach a wider target. Many people have different uses for Instagram, whether is for fun, socializing or marketing ; you still need a good count of likes and followers.
Hi, its nice piece of writing concerning media print, we all be aware of media is a fantastic source of information.

It’s the truth is very complicated with this active life to listen news on Television, therefore I just use web for this purpose, and take the most current information.

Review my webpage AlonzoHBernt

It’s truly very complex in this busy life to listen news on Television, therefore I simply use web for this purpose, and get the newest information.

Have a look at my page ... BobYRaczak

You’ve made some decent points there. I checked on the internet for extra information about the issue and found many people will go with your views on this website.

Here is my homepage EloisZLahren

I don’t know if it’s just me or if everyone else experiencing difficulties with your blog site. It appears as though a number of the written text inside your content are running away from the screen. Can another person please provide feedback and tell me if this is happening for them also ? This might become a issue with my internet browser because I’ve had this happen before. Kudos

Take a look at my webpage :: ZolaBEakin

It’s really very complicated in this particular active life to listen news on Television, thus I simply use web for this reason, and take the most current information.

My site - SangJZenisek

With the development in the field of science and technology, nowadays most of the potential customers consider searching the web to gather valuable information about goods and services. Due to this reasons ecommerce business firms are searching for ways to promote their services through internet in an effective way. Instagram is one such platform that will help business firms to share images of their products and also have an interaction with online people in different parts of the world. Below have been discussed some of the advantages to Buy Instagram Followers for a business. This is one of the most important benefits of using this platform for your business. It will not only enable you to promote your products and services to the local people but also to various potential clients in various other countries. The platform is extremely beneficial in making your business popular among lots of people. According to a survey it has been found that using this platform is one of the most effective and affordable way to advertise your business in the market.
With the development in the field of science and technology, nowadays most of the potential customers consider searching the web to gather valuable information about goods and services. Due to this reasons ecommerce business firms are searching for ways to promote their services through internet in an effective way. Instagram is one such platform that will help business firms to share images of their products and also have an interaction with online people in different parts of the world. Below have been discussed some of the advantages to Buy Instagram Followers for a business. This is one of the most important benefits of using this platform for your business. It will not only enable you to promote your products and services to the local people but also to various potential clients in various other countries. The platform is extremely beneficial in making your business popular among lots of people. According to a survey it has been found that using this platform is one of the most effective and affordable way to advertise your business in the market.

Pretty nice post. I really found your weblog and wished to mention that I’ve really enjoyed surfing around your website posts. Regardless I’ll be subscribing for your feed and so i i do hope you write again very soon !

Here is my webpage ; AnisaGBenken

Hi there can you mind letting me know which hosting company you’re utilizing ? I’ve loaded your blog in 3 very different browsers and I must say this web site loads a whole lot faster then most. Can you recommend an excellent hosting provider at a honest price ? Cheers, I appreciate it !

Also visit my weblog - MarkVMeitz

Loading
Abonnez-vous à la revue "Démocratie & Socialisme"
Abonnez-vous à la lettre de D&S par courriel
Rejoindre le groupe des amis de  D&S sur lacoopol.fr
Au boulot ! La chronique de Gérard Filoche dans l'Humanité Dimanche