Démocratie & Socialisme
Navigation

Une semaine après les révélations des « Panama papers »

Vote de la directive « secret des affaires »

mardi 19 avril 2016 par Jean-Jacques Chavigné

 

Le 14 avril, malgré les révélations des « Panama papers » sur les milliers de personnes (dirigeants politiques ou leurs proches, chefs d’entreprise, membres de la Fifa, sportifs professionnels, détenteurs d’importants patrimoines…) qui cherchaient à profiter de sociétés offshore pour échapper à l’impôt, le Parlement européen a voté une directive qui aurait rendu impossibles ou très périlleuses, pour les lanceurs d’alerte, ces révélations.

En toute hypocrisie

À la suite des révélations des « Panama papers », François Hollande a félicité les « lanceurs d’alerte ». Pierre Moscovici a déclaré qu’il demanderait que l’Union européenne ait sa propre liste de « paradis fiscaux ». Michel Sapin a ajouté le Panama à la très mince liste française de six de ces paradis.

Mais, en même temps, tous les trois ont soutenu la directive sur « le secret des affaires ». La mobilisation de dizaines d’associations, d’ONG, la pétition de Lise Lucet qui avait recueilli plus de 500 000 signatures, rien n’y a fait. L’intérêt des multinationales passe avant les libertés fondamentales des personnes et les droits syndicaux.

Le retour d’un loupé de la loi Macron

La loi Macron prévoyait 350 000 euros d’amende et jusqu’à trois mois de prison pour ceux qui oseraient publier des informations qui n’auraient pas l’heur de plaire à une entreprise. Devant le scandale provoqué par une telle mesure, le gouvernement avait dû la retirer du projet de loi. Elle fait son retour avec la directive européenne.

Une fois votée, celle-ci devra, en effet, être intégrée à toutes les législations nationales des pays de l’Union européenne. Ces législations n’auront pas la possibilité de modifier le contenu de la directive dans le sens d’une moindre sévérité, elles ne pourront, au contraire, qu’aggraver les mesures prévues. Les 350 000 euros et les trois mois de prison pourront donc faire leur retour.

Le contenu de la directive « secret des affaires »

C’est la loi du silence qui est étendue à l’ensemble des activités des entreprises. Comme l’écrivent Eva Joly, Pascal Durand, Aurélie Filipetti et Christian Paul… [1] : « Ce projet de directive fait du droit à l’information une exception », alors que le droit au secret pour les entreprises devient la règle.

Un lanceur d’alerte, un journaliste, un syndicaliste qui dévoilera les secrets d’une entreprise saura qu’il risque gros : une condamnation pénale, une condamnation à des dommages et intérêts qui pourraient atteindre des sommes énormes et, de toute façon, des dizaines de milliers d’euros à dépenser en frais de justice. Il ne pourra, donc, que beaucoup hésiter avant de se lancer dans une opération de divulgation de ce qui pourrait être considéré comme un « secret des affaires ». La démocratie reculera une nouvelle fois, pour protéger les intérêts des firmes transnationales.

La directive consacre, en effet, un principe particulièrement flou de « protection des informations relatives à la vie des entreprises contre toute forme de divulgation publique ». Sur la base de ce principe très général, ce sera au juge d’apprécier s’il y a eu violation du secret des affaires ou non. Un syndicat ou un journaliste qui divulguerait l’annonce d’un plan social pourrait être condamné puisqu’il s’agit d’une information susceptible de profiter à des entreprises concurrentes de la société qui a programmé ce plan de licenciements. Ce sera au juge d’apprécier, par exemple, s’il suffisait que cette divulgation ait eu lieu ou s’il fallait que le nombre de licenciements soit précisé pour qu’il y ait violation du secret des affaires.

Véronique Marquet, avocate, membre du collectif « Informer n’est pas un délit » affirme « Cela va créer un renversement de la charge de la preuve pour les journalistes, qui devront prouver que la diffusion de l’information était légitime. Cela revient à leur demander s’ils sont prêts à assumer le risque d’être condamnés, ce qui constitue une vraie arme de dissuasion à disposition des entreprises » [2].

Le cabinet panaméen Mossack Fonseca, la Société générale et bien d’autres banques et entreprises mises en cause par les révélations des « Panama papers » auraient pu s’appuyer sur la directive qui vient d’être votée pour demander la condamnation des journalistes qui ont publié des articles à propos de ces révélations.

Le prétexte de cette directive est la lutte contre l’espionnage industriel

Pourtant, les libéraux européens à l’origine de cette directive ont refusé de limiter l’utilisation des informations protégées à des fins strictement économiques. Pour le Commissaire européen Johannes Hahn : « Il s’agit de promouvoir la confiance des milliers d’entreprises, la plupart des PME, qui innovent tous les jours ». Comme d’habitude, les PME qui sont pourtant très souvent sous la domination économique des grands groupes sont mises en avant. Comme d’habitude, les droits des salariés sont considérés comme nuls et non avenus. Le point de vue adopté par la directive est le même que celui du projet de loi El Khomri, lorsqu’il propose de rendre plus aisés les licenciements pour « faciliter la vie des TPE et PME ».

Pourtant, les eurodéputés écologistes avaient demandé que la directive précise explicitement que les journalistes ne pourraient être condamnés pour avoir fait leur travail ; cette proposition n’a pas été reprise.

Qui peut croire, dans ces conditions, que le but réel de la directive est de lutter contre l’espionnage industriel ?

503 parlementaires européens pour la directive, 131 contre, 18 abstentions

Sur les 652 eurodéputés présents à Strasbourg, ce 14 avril, 503 se sont prononcés pour la directive. La très grande majorité des membres du Parti socialiste européen a voté pour, aux côtés de la droite européenne. La Gauche unitaire et les Ecologistes ont voté contre.

Après les scandales financiers révélés par les « Swissleaks », les « Luxleaks », les « Panama papers », le scandale du Mediator ou les logiciels truqués de Volkswagen, comment le Parlement européen a-t-il pu voter une directive qui rendra beaucoup plus difficile le rôle des lanceurs d’alerte et des journalistes ?

Aujourd’hui, les lanceurs d’alerte ne sont déjà pas à la fête [3]. La France a refusé de donner asile à Edward Snowden ou à Julian Assange. Le premier avait révélé le scandale de la surveillance de masse par la NSA, mais seule la Russie a accepté de lui donner (pour un an) l’asile politique. Julian Assange, militant de Wikileaks, a trouvé refuge à l’ambassade d’Équateur à Rome. Stéphanie Gibaud avait divulgué le démarchage illégal d’UBS : elle ne trouve plus d’emploi et vit des minima sociaux. Hervé Falciani a fourni à la Police judiciaire française la liste de 9 000 « évadés fiscaux » : il a été condamné à 5 ans de prison par la justice suisse, mais ce citoyen français ne peut être extradé. Antoine Delfour, dont le procès commencera le 26 avril, a révélé les accords fiscaux du Luxembourg qui jouait le rôle de plaque tournante de l’évasion fiscale en Europe : il est inculpé pour vol et blanchiment d’argent.

Ce sera bien pire, demain, avec la directive sur le secret des affaires.

Notes

[1] Tribune Libération - 15 juin 2015 « Le secret des affaires contre la démocratie en Europe »

[2] Anne-Aël Durand et Mathilde Damgé : « Les Panama papers auraient-ils été possibles avec la directive sur le secret des affaires ? » - Le Monde - 16/04/2016

[3] Voir l’article de Quentin Vasseur dans Le Monde du 13 avril 2016 « Edward Snowden, Stéphane Gibaud, Hervé Falciani… Que deviennent les lanceurs d’alerte ? »

... | 2080 | 2100 | 2120 | 2140 | 2160 | 2180 | 2200 | 2220 | 2240 | 2260
Forum, nombre total de sujets : 2271
Cliquez sur le titre d'un message pour le lire
 
Forum

I actually have read so many articles on the topic of the blogger lovers except this article is truly a good paragraph, make it up.

my homepage ... HollyOOrrick

 Vote de la directive « secret des affaires » 11 juin 2016, par Wendy Sellars
Please let me know if you’re looking for a author for your blog. You have some really great posts and I believe I would be a good asset. If you ever want to take some of the load off, I’d love to write some material for your blog in exchange for a link back to mine. Please shoot me an e-mail if interested. Thanks !
 Vote de la directive « secret des affaires » 10 juin 2016, par Chance Bonney
Good day I am so thrilled I found your web site, I really found you by error, while I was researching on Digg for something else, Regardless I am here now and would just like to say thanks for a tremendous post and a all round entertaining blog (I also love the theme/design), I don’t have time to go through it all at the moment but I have bookmarked it and also added your RSS feeds, so when I have time I will be back to read much more, Please do keep up the superb work.
It’s perfect time to make some plans for the future and it’s time to be happy. I’ve read this post and if I could I wish to suggest you some interesting things or suggestions. Maybe you can write next articles referring to this article. I desire to read even more things about it !

I loved as much as you’ll receive carried out right here. The sketch is tasteful, your authored material stylish. nonetheless, you command get bought an impatience over that you wish be delivering the following.

unwell unquestionably come more formerly again since exactly the same nearly very often inside case you shield this increase.

My website TyraWPiatt

Lån utan UC befinner si då och då en färsk begynnelse stäv din underlig krit händelse. Inom baisse n letar efter ett lån utan UC, n kan hamna ute postumt något såsom befinner sig blott icke därbort. Skad någo ruskig lån evaluering kommer icke att undsätt de a att ringa en lån. N skulle bliv paf slu hurdan nedstämd din kreditvärdighet kan produkt samt långivare likväl kommer att förs finansiering stä dej.

Försåvitt n söker efter exklusiva lån med negativa krita, kommer du att tillit att det troligen kan befinna besvärligt. Internet är den största metoden att inleda hitta inteckning lån såso icke kräver e kredit skattning avsyna. Vanligen personliga lån utan UC granskning befinner si tillgängliga stäv praktiskt taget e skäl. Total kostnadsfri offerter kommer att bevilja de att ranka kostnaden stä e personliga lån utan UC.

Ett lån utan UC kommer inte producera dej en tjänstebaserad villig väldigt lång sikt. Det befinner sig absolut federala lån som ej ber de att innehav någon säke krit rekord. Dessa lån kan fås från ett krita skattning unionen eller kan hända ett avlöna dagen lån firm. Federal studerande lån inte behöver n e kredit-värdering-kontrollera-eller co-signer.

Få en lån utan UC styra varje gång en avsevärt eggand göromål, i och med det befinner si ett prövning av lån skattning värdighet av e annan alternativt någo institution. Studenter såso icke har fallerat gällande eventuella förra lån sam inneha en oslagbar krit skattnin skulle veta åstadkomma en lån utan UC. Dessa kan aldrig påverka sannolikheten förut accept stäv denna sort utav lån utan UC. Det finns massor lån som inte kräver en krit skattning kolla.

Lån Utan UC inspektion åt nödsituationer är sannerligen någon plus ungefär från läg såsom kommer att erfordra att n tycke att ordning finansiering.

Ingen krita värdering kontroll lån befinner si förut de såso äge ett avskyvärd krita. Den främsta anledningen åt att lån utan UC koll befinner sig verkligen odl populära är de långivare icke kontrollerar din personlig krita evaluering före du erbjuder dig kapital. Minsann, det finns sättför att ringa studielån utan kreditupplysning villi det minsta.

What a material of un-ambiguity and preserveness of precious know-how about unpredicted emotions.

my homepage :: MayeZCorak

 Vote de la directive « secret des affaires » 28 mai 2016, par Mckenzie Elliston
Greetings ! This is my first visit to your blog ! We are a collection of volunteers and starting a new project in a community in the same niche. Your blog provided us useful information to work on. You have done a extraordinary job !

I am certain this post has touched all of the internet people, its really really nice post on strengthening new blog.

my homepage : DeniseJHoyer

 Sans titre 20 avril 2016, par Anne Deray
Loading
Abonnez-vous à la revue "Démocratie & Socialisme"
Abonnez-vous à la lettre de D&S par courriel
Rejoindre le groupe des amis de  D&S sur lacoopol.fr
Au boulot ! La chronique de Gérard Filoche dans l'Humanité Dimanche