Démocratie & Socialisme
Navigation

Portugal

Unité partielle de la gauche et avancées concrètes

mercredi 18 mai 2016 par Michel Cahen

 
Nous reproduisons ici un article de notre camarade Michel Cahen écrit fin mars et publié dans le numéro d’avril de la revue Démocratie&Socialisme n°234 d’avril 2016.

Le 4 octobre 2015 ont eu lieu les élections législatives au Portugal, les plus importantes en régime parlementaire. Elles faisaient suite à cinq années de règne de la coalition PSD (centre-droit) / CDS-PP (droite dure), appliquée à respecter, et même au-delà, tous les diktats de l’Union européenne.

La pauvreté (notamment des retraités et des chômeurs), la précarité croissante des jeunes (dont l’émigration avait bondi, y compris parmi les diplômés), de très grands scandales bancaires (comme la faillite frauduleuse de l’équivalent local des Rothschild, les Espírito Santo) et le blanchiment de l’argent de la richissime élite angolaise ont marqué un règne scandaleux.

Première différence avec la France : le parti socialiste portugais – dont le mandat antérieur avait été calamiteux – n’était donc pas au pouvoir et s’opposait à la droite. Cependant, précisément en raison de son mandat antérieur, un abîme de méfiance le séparait des autres forces de gauche, comme le Parti communiste portugais (PCP), le Parti des Verts (PEV qui, au Portugal, est un appendice du PCP) et le Bloc de gauche (BE, coalition d’anciens trotskistes et maoïstes rejoints par de nombreux « sans parti »). Une deuxième différence est qu’il n’y a pas vraiment de « frondeurs » ou de tendance de gauche au sein du PSP. Mais, dans un contexte délétère (l’ancien Premier ministre socialiste Sócrates en prison pour corruption), c’est António Costa, le maire de Lisbonne, largement apprécié et unitaire, qui a dirigé la campagne électorale.

Un scrutin singulier…

Celle-ci a donné un résultat contradictoire : 36,86 % des voix pour la droite au pouvoir – le plus fort résultat d’un parti ou d’une coalition – mais elle n’avait plus la majorité absolue ; un résultat médiocre pour le Parti socialiste (32,31 %, moins qu’il y a cinq ans), sanctionné pour son opposition inconséquente à la droite ; et une forte poussée de la gauche antilibérale (8,25 % pour la coalition PCP-PEV, et 10,19 % pour le BE). Ce dernier avait fait une excellente campagne, avec une nouvelle direction (un trio féminin de choc qui avait fait un tabac en affrontant directement la famille Espírito Santo), critiquant à la fois la droite et le PS, mais s’affirmant résolu à mettre fin au règne de la droite, et doublant son score d’il y a cinq ans.

On avait donc une situation inédite : la droite avec une majorité relative, le PS incapable de former seul le gouvernement et une gauche antilibérale prête à négocier avec le PS, avec la gauche globalement majoritaire au parlement. Le président sortant, Aníbal Cavaco Silva (droite), a alors tout fait, à l’extrême limite de ses prérogatives, pour reconduire le Premier ministre de droite. Mais, dès la présentation de son programme à l’Assemblée, celui-ci a été censuré et António Costa est devenu le nouveau Premier ministre.

... et une majorité qui ne l’est pas moins !

Contrairement à ce qui a pu être dit, il n’y a pas d’union de la gauche au Portugal : seul le PS est au gouvernement. Mais il ne tient que grâce au PCP, au PEV et au BE qui ont négocié des accords partiels, chacun bilatéral avec le PS, en échange de leur vote de l’investiture et des budgets.

Les accords partiels laissent de côté des questions énormes, comme la renégociation de la dette avec l’Union européenne. Mais ils sont centrés sur des mesures sociales très importantes pour la vie quotidienne des Portugais, comme la fin du gel des retraites, la suppression des « reçus verts » (qui permettaient au patronat d’embaucher à la journée des travailleurs sans payer aucune cotisation sociale), l’encadrement des stages jusqu’alors imposés systématiquement aux jeunes, le retour à la négociation collective, l’interdiction de la saisie de la résidence principale en cas de dette, le renforcement du Système national de santé, le retour au droit entier à l’IVG (que la droite avait limité), la titularisation des jeunes chercheurs scientifiques (éternellement maintenus en « post-doctorat »), le développement du réseau ferroviaire, etc. Le fait qu’il ait fallu des accords séparés entre chacun des membres de la majorité et le PS dénote les divisions qui existent, même au sein de la gauche non-socialiste. Mais, sur le fond, il y a peu de nuances entre les différents accords.

Pour l’instant, cela fonctionne ! L’adoption pour couples homosexuels est passée (malgré le veto du président), le budget a été amélioré grâce aux propositions du PCP et du BE notamment et il a finalement été adopté. Des commissions conjointes ont été créées pour discuter toutes les questions importantes. Le PSP est obligé d’appliquer ce programme (malgré la forte pression exercée sur lui par l’Union européenne pour le contraindre à réviser le projet de budget), sinon, il tombe ! Précisément parce que l’accord est partiel (dans son contenu et ses conséquences), il y a tout lieu de penser qu’il pourra durer le temps de la législature. C’est la fin du « cycle de l’appauvrissement » que dénonçait le BE. Au Portugal, timidement, l’espoir renaît.

Lisbonne, 20 mars 2016

0 | 20 | 40 | 60
Forum, nombre total de sujets : 75
Cliquez sur le titre d'un message pour le lire
 
Forum
Informative article, exactly what I needed.
Nice blog here ! Additionally your site a lot up very fast ! What web host are you the use of ? Can I get your affiliate link on your host ? I desire my site loaded up as quickly as yours lol

I was recommended this web site by my cousin. I’m not sure whether this post is written by him as nobody else know such detailed about my difficulty.

You are wonderful ! Thanks !

Somebody necessarily lend a hand to make critically posts I might state. This is the very first time I frequented your website page and up to now ? I surprised with the analysis you made to make this particular publish extraordinary. Wonderful activity !
 Unité partielle de la gauche et avancées concrètes 4 octobre 2016, par Colette Ashford
Wonderful article ! This is the type of info that should be shared around the internet. Shame on the seek engines for now not positioning this post upper ! Come on over and discuss with my web site . Thanks =)
Hi there ! I’m at work browsing your blog from my new apple iphone ! Just wanted to say I love reading through your blog and look forward to all your posts ! Carry on the superb work !
all the time i used to read smaller articles that as well clear their motive, and that is also happening with this paragraph which I am reading here.
My partner and I stumbled over here by a different website and thought I may as well check things out. I like what I see so now i am following you. Look forward to looking over your web page yet again.
There is definately a lot to learn about this topic. I really like all of the points you have made.
 Messi 14 septembre 2016, par Tien Dinh
Hi there, after reading this amazing article i am also glad to share my experience here with colleagues.
I visited many sites except the audio quality for audio songs current at this web site is genuinely excellent.
I was able to find good information from your content.

Our company is a group of volunteers and starting a whole new scheme inside our community. Your internet site provided us with valuable info to function on. You’ve done an amazing job and our whole community will probably be grateful to you.

My website :: SilasJRolens

I think this is certainly one of several most vital information to me. And i’m glad reading your article. But should remark on some general things, The site style is ideal, the articles is really nice : D. Good job, cheers

Stop by my web blog - HarlanEWiers

Loading
Abonnez-vous à la revue "Démocratie & Socialisme"
Abonnez-vous à la lettre de D&S par courriel
Rejoindre le groupe des amis de  D&S sur lacoopol.fr
Au boulot ! La chronique de Gérard Filoche dans l'Humanité Dimanche