Démocratie & Socialisme
Navigation

Livre de Jean-Marie Le Guen

Retour au XIXe siècle

mercredi 15 juin 2016 par Pierre Ruscassie

 
Nous reproduisons un article de notre camarade Pierre Ruscassie paru dans la revue Démocratie&Socialisme de mai 2016.

Dans son livre La gauche qui vient, Jean-Marie Le Guen présente le projet qu’il partage avec François Hollande. Il y développe sa compréhension des enjeux politiques actuels et y donne sa réponse en défense de l’orientation politique du gouvernement et de François Hollande dont il affirme la candidature en 2017.

Pour justifier cette politique, il est conduit à distinguer les camps en présence dans la lutte politique en France et dans l’Europe d’aujourd’hui. Refusant de reconnaître que l’enjeu de cette lutte est un enjeu de classe qui oppose la gauche à la droite, Jean-Marie Le Guen peint un tableau qui était celui du XIXe siècle, mais qui est périmé depuis la Commune de Paris de 1871. Le soulèvement parisien du 18 mars 1871 est au moins autant le premier geste héroïque d’une histoire encore en cours d’écriture aujourd’hui que la clôture d’une révolution française conduite par la bourgeoisie et commencée 80 ans auparavant.

Une plongée dans le passé…

Au XIXe siècle, dans une France engagée dans la révolution industrielle, mais où la classe ouvrière était naissante et la paysannerie démographiquement dominante, la question sociale essentielle, perçue comme le principal enjeu social, opposait la loi du suffrage universel au bon vouloir du monarque, c’est-à-dire opposait la république à la monarchie.

En raison de sa domination démographique, la domination électorale pouvait sembler être assurée à la paysannerie. Mais, ce serait oublier sa diversité, des ouvriers agricoles aux propriétaires, et sa dépendance idéologique. En effet, pour être représentés, paysans et ouvriers choisissaient généralement des membres de la petite bourgeoisie rurale ou urbaine, sinon de la bourgeoisie, ce qui posait problème comme dans tous les cas où les motivations de la direction d‘un mouvement ne sont pas les mêmes que celles de sa base.

Le prolétariat, encore très minoritaire mais en croissance continue, devait trouver une place dans cette alliance pour la république. Ce n’est qu’à partir de la Commune de Paris, malgré son écrasement, qu’il prit conscience de sa force et de ses intérêts indépendants. Avec la pérennisation de la République, le clivage politique entre la gauche et la droite n’opposera plus les intérêts de classe de l’aristocratie à ceux du tiers-état, mais opposera désormais les intérêts de classe du prolétariat à ceux de la bourgeoisie.

… qui ne parle guère aujourd’hui !

Aujourd’hui, cette nouvelle caractéristique n’appartient pas seulement aux pays les plus développés, elle est généralisée avec la pénétration du capitalisme dans tous les pores de l’économie. Mais, si Jean-Marie Le Guen ne nie pas l’existence séparée de la gauche et de la droite, il considère que ce clivage politique est presque totalement effacé et que la lutte politique s’est déplacée.

Évidemment, on peut se demander pourquoi la gauche et la droite sont des camps opposés quand, s’étant engagé à gauche, on développe une politique de droite sur le plan économique (néolibéralisme) ainsi que sur le plan régalien (politique sécuritaire et militariste), et quand on ne se distingue de la droite que, éventuellement, sur le plan sociétal.

C’est pourquoi Jean-Marie Le Guen considère que le clivage politique essentiel traverse la droite et qu’il oppose la droite dite républicaine à l’extrême droite (et à la droite extrême). Ainsi, il y aurait deux camps :
- le camp « républicain » réunissant une gauche néolibérale et sécuritaire avec une droite néolibérale mais dite républicaine ;
- le camp « nationaliste », anti-européen, réunissant l’extrême droite et des échappés de l’extrême gauche.

C’est « la démocratie contre la dictature », c’est à la configuration du XIXe siècle que Jean-Marie Le Guen tente de nous ramener pour justifier la dérive à droite d’une génération dirigeante de la gauche qui arrive en fin de règne et qui agite l’épouvantail de l’extrême droite pour faire accepter à la gauche la construction d’un « front républicain ».

« Front de classe » ou « front républicain » ?

Mais ce qui était justifié au XIXe siècle ne l’est plus au XXIe. Au début du XIXe, le salariat était embryonnaire, le combat pour le suffrage universel était un préalable pour faire avancer les droits sociaux et civiques. Au début du XXIe, le salariat est majoritaire (93 % de la population active en France), la république est un acquis de longue date et la gauche est politiquement majoritaire (elle l’est électoralement quand son électorat, satisfait de la politique qu’elle suit, ne s’abstient pas).

C’est aussi la volonté de cacher que le renforcement relatif de l’extrême droite, en réalité le désarroi de la gauche, est le résultat direct de la politique néolibérale dans laquelle le gouvernement Hollande-Valls-Macron s’est entièrement plongé : politique de maintien d’un haut niveau de chômage pour faire pression sur les salaires. C’est-à-dire une politique de baisse du coût de la force de travail pour pouvoir augmenter le prélèvement qu’opère le capital sur la valeur ajoutée produite par les salariés et allant, si nécessaire, jusqu’à faire exception à la hiérarchie démocratique des normes (comme le prévoit le projet de loi El Khomri).

Pour la partie de la direction socialiste qui est acquise au néolibéralisme, il est logique de choisir des alliances compatibles avec son axe programmatique : la baisse du « coût du travail ».

C’est pourquoi Jean-Marie Le Guen dit explicitement qu’il faut abandonner toute la stratégie d’Épinay et se donner pour objectif la construction d’un front républicain. C’est la reprise, en plus systématique, de la stratégie de Troisième force par laquelle Guy Mollet a réduit la SFIO à 5 % (résultat de Gaston Deferre à la présidentielle de 1969).

C’est le choix fait par Jean-Christophe Cambadélis qui annonce pour décembre la constitution d’une Alliance Populaire, embryon du front républicain, qui regrouperait quelques groupuscules autour du PS mais, surtout, romprait avec le Front de Gauche et avec EELV. Cette « Belle alliance populaire » « dépasserait » le PS, présenterait la candidature de François Hollande et pourrait s’exonérer de la primaire de la gauche.

S’opposer à cet enterrement du PS et au hold up de ses membres et de son électorat, c’est organiser cette primaire de la gauche entre des candidats qui approuvent une plate-forme prenant le contre-pied des lois Sapin, Macron, Rebsamen et du projet El Khomri.

0 | 20 | 40 | 60
Forum, nombre total de sujets : 69
Cliquez sur le titre d'un message pour le lire
 
Forum
 Retour au XIXe si-cle 14 octobre 2016, par Karissa
What’s up, yes this article is really nice and I have learned lot of things from it concerning blogging. thanks.
 Retour au XIXe si-cle 14 octobre 2016, par Madge
I visited various websites however the audio feature for audio songs existing at this website is truly excellent.
 Retour au XIXe si-cle 12 octobre 2016, par Jackie

I don’t even know how I ended up here, but I thought this post was great. I do not know what you are about but definitely you’re visiting a famous blogger in the event you are not already ;) Cheers !

Here is my website ... MaricaKUrtiz

 Retour au XIXe si-cle 12 octobre 2016, par Reggie

This design is wicked ! You certainly know how to keep a reader amused.

Between your wit and your videos, I was almost moved to start my own blog (well, almost...HaHa !) Great job. I really loved what you had to say, and more than that, how you presented it. Too cool !

 Retour au XIXe si-cle 11 octobre 2016, par Chauncey
My brother recommended I may like this website. He used to be totally right. This submit truly made my day. You can not believe just how much time I had spent for this info ! Thanks !
 Retour au XIXe si-cle 10 octobre 2016, par Emery
Greetings from Carolina ! I’m bored to death at work so I decided to browse your blog on my iphone during lunch break. I enjoy the information you provide here and can’t wait to take a look when I get home. I’m amazed at how fast your blog loaded on my cell phone .. I’m not even using WIFI, just 3G .. Anyways, fantastic site !
 Retour au XIXe si-cle 9 octobre 2016, par Rodrick
Hi this is somewhat of off topic but I was wondering if blogs use WYSIWYG editors or if you have to manually code with HTML. I’m starting a blog soon but have no coding skills so I wanted to get advice from someone with experience. Any help would be greatly appreciated !
 Retour au XIXe siècle 5 octobre 2016, par Dean

Hurrah, that’s what I was looking for, what a material !

existing here at this website, thanks admin of this web site.

 Retour au XIXe siècle 5 octobre 2016, par Terese
Hi there, I enjoy reading through your article. I like to write a little comment to support you.
 Retour au XIXe siècle 4 octobre 2016, par Sarah

Everyone loves what you guys are usually up too.

This type of clever work and reporting ! Keep up the good works guys I’ve included you guys to my personal blogroll.

 Retour au XIXe siècle 4 octobre 2016, par Julieta
You really make it seem so easy with your presentation but I find this matter to be really something that I think I would never understand. It seems too complex and extremely broad for me. I’m looking forward for your next post, I will try to get the hang of it !
 Retour au XIXe siècle 25 septembre 2016, par Gabriela

I’m extremely impressed with your writing skills as well as with the layout on your blog.

Is this a paid theme or did you modify it yourself ? Anyway keep up the nice quality writing, it’s rare to see a great blog like this one nowadays.

 Retour au XIXe siècle 24 septembre 2016, par Noah

I was curious if you ever thought of changing the layout of your blog ? Its very well written ; I love what youve got to say.

But maybe you could a little more in the way of content so people could connect with it better. Youve got an awful lot of text for only having 1 or two pictures. Maybe you could space it out better ?

 Retour au XIXe siècle 16 septembre 2016, par Salvatore Velez
When someone writes an post he/she retains the plan of a user in his/her brain that how a user can know it. Thus that’s why this article is perfect. Thanks !
 Dinh tien 14 septembre 2016, par Tien Dinh
 Retour au XIXe si-cle 12 septembre 2016, par Andreas

Why people still make use of to read news papers when in this technological world the whole thing is presented on net ?

my page - KaseyIRipper

 Retour au XIXe siècle 10 septembre 2016, par Armand
Your style is really unique compared to other folks I have read stuff from. Many thanks for posting when you’ve got the opportunity, Guess I will just book mark this web site.
 Retour au XIXe siècle 31 août 2016, par Elke
Thank you for sharing your thoughts. I truly appreciate your efforts and I am waiting for your next post thank you once again.
 Retour au XIXe siècle 27 août 2016, par Dino

It’s amazing for me to have a website, which is good designed for my know-how. thanks admin

my web-site ; CoreenURabin

 Retour au XIXe siècle 20 août 2016, par Jaclyn

I am really enjoying the theme/style of your site. Have you ever come upon any browser compatibility issues ? A number of my blog visitors have complained about my website not operating correctly in Explorer but looks great in Firefox. Do you have any advice to help fix this issue ?

Stop by my web blog : MosheFKraner

Loading
Abonnez-vous à la revue "Démocratie & Socialisme"
Abonnez-vous à la lettre de D&S par courriel
Rejoindre le groupe des amis de  D&S sur lacoopol.fr
Au boulot ! La chronique de Gérard Filoche dans l'Humanité Dimanche