Démocratie & Socialisme
Navigation
Accueil   Social 

Communiqué

M. Galouzeau De Villepin veut-il vraiment redonner la priorité à l’emploi ?

vendredi 3 juin 2005 par Gérard Filoche

 

Le jeudi 2 juin : Gérard Filoche, membre du Bn du Ps, D&S, Nps :

M. Galouzeau De Villepin veut-il vraiment redonner la priorité à l’emploi ? Facile !

Pour recréer de l’emploi, il suffit d’abord d’abroger toutes les dernières mesures de la droit contre les retraites et les 35 h :
- la loi Fillon a allongé la durée du travail sur la vie de telle façon que des millions de salariés ne vont prendre leur retraite que vers 65 ans. Autant de milliards d’heures de travail que les jeunes n’auront pas ! Revenons-en à la retraite à 60 ans à taux plein pour tous !
- la loi Ump sur la durée du travail a rallongé la durée du travail sur l’année, sur le mois et l’année de telle façon que des milliards d’heures supplémentaires vont être effectuées avec de modestes majorations ou pas de majorations du tout, alors que des millions de chômeurs restent sur le pavé... Limitez le nombre des heures supplémentaires, baissez la durée maxima du travail de 48 à 44 h, et rendez-les plus coûteuses que l’embauche !
- Pour un bon emploi, diminuez l’usage des CDD et de l’intérim : pas plus de 5 % d’emplois précaires par entreprise de plus de 20 salariés ! Interdisez les licenciements abusifs boursiers. Protégez la stabilité de l’emploi, limitez la flexibilité et vous augmenterez la qualité du travail ! Faites respecter fermement l’état de droit dans les entreprises et les réglementations, doublez les effectifs de l’inspection du travail : c’est le droit du travail qui crée du droit au travail.
- Augmentez les salaires : augmentez le Smic, alignez par la loi les minima conventionnels sur le Smic, imposez dans les conventions collectives des grilles de salaire par métier, par branche, par qualification... Abrogez les mesures prises contre la gratuité des soins, santé gratuite pour tous !

Il faut augmenter le coût du travail et baisser le coût du capital de façon à ce que la relance s’opère et que l’économie reprenne un cycle vertueux... Dans une France qui n’a jamais été aussi riche, ou les seules entreprises du CAC 40 ont gagné une énorme “cagnotte privée” depuis deux ans, 57 milliards d’euros en 2004, les richesses créées par les salariés français, le plus performants au monde, doivent être redistribuées !

Stoppez les baisses d’impôts et ré-augmentez l’impôt sur les sociétés et les cotisations patronales, en priorité dans les entreprises de plus de 50 salariés.

Au niveau européen, profitant du rejet de la constitution libérale qui l’interdisait, appelez tous les pays a négocier la mise en place progressive d’un Smic unique européen d’ici 2010. Ainsi nous contribuerons à augmenter les salaires de l’ouvrier polonais, du salarié letton ou roumain, sans baisser les salaires dans les autres pays ! La perspective de la mise en place d’un tel Smic cassera l’intérêt des délocalisations, des directives Bolkestein scélérates, de tout dumping social. Gérard Filoche

Loading
Abonnez-vous à la revue "Démocratie & Socialisme"
Abonnez-vous à la lettre de D&S par courriel
Rejoindre le groupe des amis de  D&S sur lacoopol.fr
Au boulot ! La chronique de Gérard Filoche dans l'Humanité Dimanche